numéro
L.2793
intitulé de la collection
Hone, Nathaniel
technique marque estampée, encre
couleur noir
localisation recto
dimension 3 x 6 mm (h x l)
  • 1921
  • 1956
N. HONE (1718-1784), peintre, Londres. Dessins et estampes.
 
Nathaniel Hone, né à Dublin, commença à un jeune âge, sans avoir fait d'apprentissage, à peindre des portraits. Séjour en Italie de 1750 à 1752. A son retour il exécuta des portraits, tant en grand format qu'en miniature, en différents endroits de l'Angleterre, excellant surtout dans l'émail, et se fixa après quelque temps à Londres. Un des fondateurs de la « Royal Academy ». Aussi graveur. J. T. Smith le dépeint, dans Nollekens and his times I p. 143, comme « a large, upright man, with measured and stately steps, full of self-importance ». Il mourut dans sa demeure de Londres, 44 Rathbone Place. La collection de dessins qu'il avait réunie, doit avoir été de belle qualité, à en juger par les feuilles qu'on en rencontre. Il possédait aussi des estampes. Dans son article paru dans The Antiquary (1884, I, pp. 244-250) « A few notes upon the diary of Nathaniel Hone, R. A., for the years 1752-1753 », J. J. Forster raconte que ce journal (passé des mains de Maggs Bros., de Londres, dans celles de feu Sir G. L. Gomme) mentionne souvent des achats de gravures à des prix qui feraient mourir d'envie les collectionneurs de maintenant. On y trouve aussi que le prix habituellement demandé par Hone, pour ses miniatures sur émail, paraît être de £ 10 10s. Redgrave (Dictionary of English Artists) dit que Hone vendit ses estampes et dessins de son vivant ; il fait sans doute allusion à la vente publique de 1781, dont nous donnons ci-dessous le compte rendu, avec celui de la vente de 1785. Fagan cite une vente plus ancienne, faite à Londres, en 1765 par Hutchins, et Thibaudeau et Weigel une de 1787 ; nous n'avons pu trouver trace ni de l'une ni de l'autre.
 
VENTES :
I. 1781, 4-7 avril (direction Christie et Ansell). Estampes, recueils, livres, dessins. Vente anonyme. Les dessins et estampes passèrent les trois premiers jours, ils sont mêlés dans la rédaction du catalogue. Dans les estampes des pièces par ou d'après Rubens, Callot, Rembrandt (e. a. le Peseur d'or et C. Anslo), Ostade, Storck, « the best and fullest collection existant of Hogarth's works in 3 volumes », Watteau, Vernet, Smith, McArdell, Woollett, Capt. Baillie, Bartolozzi.
 
II. 1785, 7-14 février, Londres (direction Hutchins). Dessins, estampes, recueils de gravures, quelques études peintes. Grand nombre de pièces vendues par lots, catalogue de rédaction confuse. Dans les dessins : des paysages de Claude Gellée, Wouwermans, Poussin. Dans les estampes : ff. par ou d'après Parmesan, le Guide, les Carrache, Corrège, Albane, Raphaël, Maratti, Rubens, des œuvres originales de Rembrandt (e. a. La pièce de cent florins), des van Dijck, Coypel, Greuze, Boucher, et dans les anglais : Earlom, Woollett, Ravenet, Capt. Baillie, etc. - Produit £ 101 2s. 6d.
 
N. HONE, Londres.
 
Le portrait de cet artiste, peint par lui-même, est conservé à la National Portrait Gallery à Londres. Citons encore la vente de 16 miniatures, 37 nos d'émaux et 22 divers chez Hutchinson à Londres, le 2 mars 1785.
 

Frits Lugt, Les Marques de Collections de Dessins & d’Estampes | Fondation Custodia