numéro
L.2801
intitulé de la collection
Czartoryski
technique marque estampée, encre
couleur rouge
localisation
dimension 14 x 11 mm (h x l)
3 renvois  
  • 1921
CZARTORYSKI , famille princière de Pologne. Estampes anciennes et dessins.
 
L'origine de cette admirable collection, riche aussi bien en tableaux qu'en objets d'art et en estampes, remonte au XVIIIe siècle. Adam Casimir prince Czartoryski (1734-1823) et sa femme Isabella comtesse Flemming (1746-1835) étaient de grands amateurs, ainsi que leur fils Adam George (1770-1861). Les trésors réunis successivement par eux au château de Pulawy, au sud de Varsovie, échurent ensuite au prince Wladyslaus Czartoryski, qui y ajouta encore et qui les transféra à Cracovie, où ils sont admirablement installés dans trois bâtiments voisins, un arsenal du XVe siècle, un ancien cloître et le palais Czartoryski, adaptés à leur nouvelle destination par Viollet-le-Duc. Cette collection contient une bibliothèque de 120.000 vol. et 5000 objets d'art, une galerie de tableaux anciens, parmi lesquels un Léonard de Vinci, un Raphaël, un Rembrandt, des Clouet, des van Dijck, etc., 180 portraits-miniatures, 2000 dessins où surtout le XVIIIe siècle est abondamment représenté, 18.000 estampes de toutes les époques, particulièrement des pièces concernant la Pologne, 8000 monnaies et médailles, des armes, émaux, gobelins, antiquités égyptiennes, grecques, romaines et slaves, souvenirs de Chopin. (Pour les marques employées sur la partie graphique de cette collection, voir les nos 510 et 511). La sœur de Wladyslaus, Isabelle (vers 1835-1899), femme très instruite et d'un goût très fin, commença vers la même époque une collection séparée. Elle doit nous intéresser spécialement pour sa très belle collection d'estampes conservée dans son château de Goluchow (près de Pleschen, prov. de Posen). Elle vivait généralement à Paris, où elle réunit dans l'hôtel Lambert, propriété de sa famille, les œuvres d'art acquises par elle en Italie et en France. Lors de son mariage avec le comte Jan Dzialynski ses possessions artistiques furent augmentées de la collection de vases grecs formée par celui-ci. Après la mort du comte, en 1880, elle fit entièrement reconstruire le vieux château de Goluchow, y logea ses collections et vint y passer plusieurs mois chaque année. Elle y dressa elle-même un inventaire de ses trésors. Elle mourut sans héritiers directs ; la collection passa alors, comme fidéicommis, à son neveu le Prince Witbold Czartoryski, puis, au décès de celui-ci, survenu peu après, elle échut à son frère Adam (né en 1872), le possesseur actuel. Comme ce dernier se trouvait déjà en possession de la collection plus ancienne de Cracovie, l'heureuse réunion de toutes les possessions artistiques de la famille fut réalisée. Lors de la guerre de 1914, les collections du château de Goluchow furent mises en sûreté au Musée de Dresde.
La collection d'estampes, à Goluchow, pour laquelle on s'est servi de la marque ci-contre et de la marque L.473, contient des séries importantes et souvent complètes des graveurs suivants : Schongauer, van Meckenen, von Bocholt, maître I. A. M. (à la navette), Alb. Glockenton, Allart du Hameel, Mair, le maître I. M. S. (Mabuse ?), Burgkmair, Schäufelein, Cranach, Baldung Grün et Urs Graf. Albert Dürer y est abondamment représenté, souvent par des épreuves superbes, de même les deux Beham, puis Pencz, L. Krug, Aldegrever, Maître à l'écrevisse, Altdorfer, Jacopo de Barbari (très riche), Lucas de Leyde (aussi très riche) et Vellert. Très beau recueil aussi de Jean Duvet (le maître à la licorne). 4 Portefeuilles de l'œuvre de Chodowiecki, des dessins et aquarelles, des Polonica et une petite collection de dessins anciens. Voir encore Prof. Minde-Pouet dans Zeitschr. f. bild. K. XXVI p. 197, Prof. H. W. Singer dans der Cicerone avril 1915, Prof. W. von Seidlitz dans Bl. f. Museumskunde XI p. 85.
 

Frits Lugt, Les Marques de Collections de Dessins & d’Estampes | Fondation Custodia