numéro
L.3512
intitulé de la collection
Dzialynska, Isabelle
technique encre, marque estampée
couleur brun, noir
localisation montage, recto, verso
dimension 6 x 5 mm (h x l)
  • depuis 2010
ISABELLE DZIAŁYŃSKA (Varsovie 1830-Menton 1899), Gołuchów (région de Poznań, Pologne). Estampes et dessins.
 
Isabelle Czatoryska, fille du prince Adam Jerzy Czartoryski et de la princesse Anna, née Sapieha, a passé sa jeunesse à Paris où ses parents s'étaient installés après l'insurrection de 1830-1831. Tôt intéressée par l'histoire de l'art, la peinture et le dessin, elle reçut des leçons de sculpture et peinture de Sébastien Norblin, fils de Jean-Pierre Norblin de la Gourdaine. Son second maître fut Joséphine Rousset, qui deviendra tout à la fois sa dame de compagnie, son conseiller et son agent. Elle fut sans doute stimulée par la présence d'une partie de la collection de sa grand-mère, provenant du palais de Puławy et mise en sécurité à l'hôtel Lambert, résidence parisienne de la famille Czartoryski. En 1857, elle fait un mariage de raison en épousant le comte Jan Działyński (1829-1880). Durant la guerre franco-prussienne, elle séjourna à Londres. En 1872, elle devient propriétaire du château Gołuchów, situé dans un village dans la région de Grande-Duché de Posen (aujourd’hui en Pologne, près de Kalisz), ainsi que de la collection de vases grecs formée par son mari en guise de paiement de la dette contractée auprès des Czatoryski. Isabelle qui se plaisait dans ce château, ancienne propriété de la famille Leszczyński, décida d'y créer un musée. Dans l'article que Lugt a consacré à la famille Czartoryski (L.2801), il parle d'elle et de sa collection d'estampes avec admiration ; s'il signale les deux marques que l'on trouve sur les estampes (L.2801 et L.473), il ne semble pas avoir eu connaissance de la troisième marque décrite ici.
Les deux lettres C en monogramme se réfèrent à la « Collection Czartoryski », et la lettre capitale G dans laquelle est inscrit le monogramme est l'initiale de Gołuchów, le château où Isabelle Działyńska avait installé la collection. Après sa mort, son neveu Witold hérita de sa collection qui passa, après son décès, à d'Adam Ludwik Czartoryski (1872-1937) ainsi que le château. Ce dernier céda plusieurs estampes d'intérêt polonais au musée de Poznań (voir L.3591-L.3592). Il faut rappeler ici qu'Isabella avait déjà donné une collection de portraits de Polonais à l'Association des amis des sciences de Poznań, aujourd'hui en dépôt au même musée.
Pour des raisons difficiles à reconstituer, la collection d'estampes, rangée dans sept portefeuilles, a été transférée en 1932 par Adam Ludwik Czartoryski au Musée Czartoryski de Cracovie où six des sept portefeuilles se trouvent encore aujourd'hui. Tous les passe-partout ayant été numérotés (no 1 à no 523), il ressort que seules six feuilles manquent à l'appel ainsi que le portefeuille des gravures par Dürer (nos 168-260).
Le cachet figure sur une gravure conservée à Poznań, Musée National de Poznań, inv. n° Gł 873.
 
BIBLIOGRAPHIE
M. Lehrs, Geschichte und kritischer Katalog des Deutschen, Niederländischen und Französischen Kupferstiche im XV Jahrhundert, Vienne 1908-1934.
M. Mrozińska, 'Les estampes étrangères dans les collections polonaises', Grafika szòł obcych w zbiorach polskich, Warsaw 1978, pp. 5-21.
T. Jakimowicz, 'Od kolekcji « Curiosités artistiques » ku muzeum'  [De la Collection des « Curiosités artistiques » au musée], Studia Muzealne, XIII, 1982, pp. 15-73, résumé en Français pp. 68-73.
N. Stogdon, 'Prints form Gołuchów rediscovered', Print Quarterly, XIII, 1996, 2, pp. 149-180.
 
 
Date de mise en ligne : mars 2010.
 
 

Frits Lugt, Les Marques de Collections de Dessins & d’Estampes | Fondation Custodia