numéro
L.3674
intitulé de la collection
Mérodack-Jeaneau, Alexis
technique encre, marque estampée
couleur noir
localisation recto
dimension 22 x 18 mm (h x l)
2 renvois  
  • depuis 2010
ALEXIS MICHEL LOUIS MÉRODACK-JEANEAU (Angers 1873-id. 1919), peintre, sculpteur et théoricien de l'art, Angers et Paris. Sur ses propres œuvres.
 
Alexis Jeaneau ou Janeau suit tout d'abord l'enseignement de l'École des Beaux-Arts d'Angers sous l'égide du paysagiste Eugène Brunclair. Puis, il semble que Gustave Moreau lui ouvre les portes de son atelier à Paris, sans doute comme élève libre, vers 1890. Il commence d'exposer au Salon de la Société des Amis des Arts d'Angers en 1892, 1893 et 1894, puis participe au Salon des Indépendants de 1896 à 1914. Sous l'influence du mouvement Rose + Croix, il accole Mérodack à son nom. Sa première exposition personnelle se tient à la galerie La Bodinière à Paris en 1899. Il fonde la revue Les Tendances Nouvelles qui est éditée entre 1904 et 1914, et ouvre également à Paris une galerie, sans marchand ni intermédiaire, qu'il nomme « Groupe d'art des Tendances nouvelles ». Il crée parallèlement l'Union internationale des Beaux-Arts, des Lettres, des Sciences et de l'Industrie dont le premier Salon est inauguré à Angers en 1905 (suivi d'un second Salon en 1907 intitulé « le musée du peuple », et de deux manifestations parisiennes en 1910 et 1911). Il fait ainsi découvrir au public l'œuvre de Kandinsky ou d'Archipenko. Vers 1910, il se consacre à la sculpture. Il écrit parfois sous le pseudonyme de Baphomet ou de Gérôme-Maësse. Il rédige un manifeste de l'école du synthétisme.
Mérodack-Janeau collabore aussi en tant qu'illustrateur à plusieurs revues, dont Les Partisans, La Revue verlainienne, et à des livres comme L'Homme-fourmi de Han Ryner (Paris 1901) pour lesquels il donne dessins, vignettes, frontispices ou couvertures.
Le Musée des Beaux-Arts d'Angers rassemble un fonds d'œuvres de l'artiste (peintures et dessins).
Le cachet a été réalisé par Me Courtois pour les ventes en 1986 et 1988 des œuvres provenant de l'atelier du peintre.
Pour deux autres marques, voir L.3673 et L.3675.
 
VENTES
1976, 14 avril, Paris (chez Loudmer et Poulain ; expert J.-P. Camard), pastels.
1977, 30 juin, Paris (chez Robert ; expert J.-C. Bellier), nos 1-52, gouaches et dessins.
1986, 16 décembre, Angers (chez Courtois ; expert J.-P. Camard), œuvres provenant de l'atelier, 43 nos, environ 32 dessins et pastels, 19 huiles, 5 sculptures, un bois gravé.
1988, 22 mars, Angers (Courtois ; expert J.-P. Camard), œuvres provenant de l'atelier, 2e vente, 163 nos, environ 608 dessins, gouaches et aquarelles, 81 pastels, 84 huiles, 24 gravures et 39 vignettes.
 
BIBLIOGRAPHIE
Angers 1997 : Alexis Mérodack-Janeau (1873-1919) dans les collections du Musée des Beaux-Arts d'Angers, cat. par P. Le Nouëne, Angers, Musée des Beaux-Arts, 1997.
P. Le Nouëne, 'Le Cirque d'Alexis Mérodack-Janeau (1873-1919) au Musée des Beaux-Arts d'Angers', La Revue du Louvre et des Musées de France, 1999, n° 5, pp. 58-63.
 
 
Date de mise en ligne : septembre 2010.
 

Frits Lugt, Les Marques de Collections de Dessins & d’Estampes | Fondation Custodia