numéro
L.3683
intitulé de la collection
De Nittis, Giuseppe
technique encre, marque estampée
couleur violet
localisation recto
dimension 14 x 26 mm (h x l)
  • depuis 2010
GIUSEPPE DE NITTIS (Barletta 1846-Saint-Germain-en-Laye 1884), peintre et graveur, Paris. Sur ses propres œuvres.
 
Souhaitant peindre « le vrai », De Nittis se fait renvoyer de l'Istituto di Belle Arti peu de temps après le début de ses études en 1861. À partir de 1864, il expose à la Promotrice di Napoli et fonde avec un groupe d'amis la « Scuola di Resìna ». Il se rend pour la première fois à Paris en 1867, avant de rentrer à Naples en passant par Florence. De retour à Paris en 1868, il obtient un contrat avec Reitlinger, puis en 1869 et 1872 avec Goupil. À partir de 1869, il expose au Salon des paysages et des scènes de la vie parisienne (médaille d'or en 1876), participe en 1874 à la première exposition des Impressionnistes et reçoit une médaille d'or à l'Exposition universelle de 1878. Tout au long de sa carrière, De Nittis fera de nombreux allées et venues entre Paris et Naples, et se rend fréquemment à Londres. En 1878, il est fait chevalier de la Légion d'honneur et commandeur de l'Ordre de la couronne d'Italie.
De Nittis réalise principalement des eaux-fortes et des pointes-sèches, mais on lui connait aussi de rares monotypes et une lithographie. Son œuvre gravé comporte 50 pièces. Il exécute aussi de nombreux pastels.
Le peintre débute une collection d'art japonais à partir de 1878 particulièrement remarquable (peintures, fukusas, céramiques, meubles, kakemonos), qui sera peu à peu dispersée après son décès.
Sa veuve, Léontine De Nittis, lègue en 1913 à la ville de Barletta toutes les œuvres de l'artiste encore conservées dans l'atelier, à savoir 211 huiles, pastels, eaux-fortes, gravures, études, dessins, ainsi qu'une bibliothèque de 150 livres. La Pinacoteca De Nittis est installée depuis 2007 dans le Palazzo della Marra à Barletta.
On trouve la marque sur des dessins et des gravures. Elle peut aussi se rencontrer au verso de certaines huiles.
 
BIBLIOGRAPHIE
H. Beraldi, Les Graveurs du XIXe siècle. Guide de l'amateur d'estampes modernes, t. X, Paris 1890, pp. 199-200.
P. Dini, G.L. Marini et R. Mascolo, De Nittis, la vita, i documenti, le opere dipinti, 2 vol.,  Turin 1990.
Rome 1999 : De Nittis incisore. De Nittis the Printmaker, cat. par F. Fiorani et R. Dinola, Rome, Calcografia, 1999.
Rome 2004 : De Nittis impressionista italiano, cat. sous la dir. R. Miracco, Rome, Chiostro del Bramante, 2004.
M. Moscatiello, 'La collection d'art japonais de Giuseppe De Nittis', Arts asiatiques, tome 59, 2004, pp. 126-133.
R. Russo, La Pinacoteca De Nittis a Palazzo della Marra. Vita dell'artista, storia del palazzo, Barletta 2007.
 
 
Date de mise en ligne : septembre 2010.
 

Frits Lugt, Les Marques de Collections de Dessins & d’Estampes | Fondation Custodia