numéro
L.3817
intitulé de la collection
Sellier, Charles
technique encre, marque estampée
couleur noir, violet
localisation recto
dimension 15 x 46 mm (h x l)
  • depuis 2010
CHARLES FRANÇOIS SELLIER (Nancy 1830-id. 1882), peintre, Nancy et Paris. Sur ses propres dessins.
 
« Sellier était de taille moyenne : sa croissance hâtive s'était arrêtée vers sa quinzième année et après son retour d'Italie il devint assez replet. Son visage énergique marquait la décision et la volonté ; un front bombé et haut, un regard profond sous des sourcils tourmentés, des pommettes saillantes, un nez martelé par des méplats vigoureux, lui donnaient une ressemblance indéniable avec le masque de Socrate » ; c'est ainsi que le décrit son ami le peintre Charles de Meixmoron de Dombasle (1839-1912) dans son discours consacré à la vie et à l'œuvre de Charles Sellier en 1897.
Charles Sellier se forme d'abord auprès de Louis Leborne, directeur de l'École municipale de dessin de Nancy, entre 1846 et 1852. Grâce à une bourse de la Ville de Nancy, il s'inscrit en 1852 à l'École des Beaux-Arts de Paris dans la classe du peintre Léon Cogniet. En 1857, il remporte le concours Adolphe Moreau et le Grand Prix de Rome, ce qui lui permettra de séjourner à la Villa Médicis entre 1858 et 1863, où il se lie notamment avec Henner et Carpeaux, pendant le directorat de Victor Schnetz.
Peintre de compositions religieuses ou allégoriques, de scènes de genre, de paysages et surtout de portraits, il expose au Salon à Paris entre 1857 et 1882 et aux Expositions universelles de 1867 et de 1878. Après le décès de son maître Leborne en 1865, Sellier devient directeur de l'École municipale de dessin et de peinture de Nancy.
Le Musée de l'École de Nancy conserve un fonds de tableaux et de dessins, donnés par J.E. Corbin, qu'il avait acquis à la vente Sellier. C'est ainsi que d'autres œuvres de Sellier de cette même provenance seront dispersées lors de la vente de la collection Corbin du 11 décembre 1965.
Un ensemble de dessins a été acquis par le Musée des Beaux-Arts de Nancy en 1987 (inv. 87.2.1 à 87.2.24 ; Musée des Beaux-Arts de Nancy, cahier n° 4, 1980, pp. 20-26, nos 7-31).
Le cachet a probablement été créé au moment de la vente de 1884.
 
VENTE
1884, 12 février, Paris (chez Mes Escribe et Bailly ; expert Haro et Fils), vente après décès, introduction de Jules Clarétie, nos 1-50, huiles, nos 51-128, plus de 157 dessins et pastels, nos 129-133, faïences, n° 134, tableaux, esquisses, études et dessins non catalogués.
 
BIBLIOGRAPHIE
Ch. de Meixmoron de Dombasle, Discours de réception de Ch. de M. - C.A. Sellier - Académie Stanislas, séance publique du 20 mai 1897, Nancy 1897.
Nancy 1982 : C.A. Sellier 1830-1882, cat. par B. Ponton, Nancy, Musée de l'École de Nancy, Nancy 1982.
 
 
Date de mise en ligne : janvier 2011.
 

Frits Lugt, Les Marques de Collections de Dessins & d’Estampes | Fondation Custodia