numéro
L.4602
intitulé de la collection
Menzel, Adolph
technique marque estampée, encre
couleur bleu, violet
localisation montage, recto, verso
dimension 23 x 56 mm (h x l)
2 renvois  
  • depuis 2010

ADOLPH FRIEDRICH ERDMANN VON MENZEL (Breslau [aujourd’hui Wrocław] 1815-Berlin 1905), peintre, dessinateur et illustrateur, Berlin. Sur ses dessins.

Ce cachet, qui reprend la signature de l’artiste Ad. Menzel suivie du mot « Nachlass » (en français, succession), a probablement été utilisé par Otto Krigar-Menzel (1861-1929), neveu de l’artiste.
En 1906, celui-ci a vendu à la Nationalgalerie de Berlin la plus grande partie de la succession Menzel au nom de sa mère et ces dessins-là portent, depuis, le cachet de la Nationalgalerie. Otto Krigar-Menzel utilisa ensuite ce cachet de succession reproduit ci-contre sur toutes les œuvres demeurées en sa possession. Après sa mort, ses héritiers, entre autres sa fille Ingrid Brebeck (née en 1897), ont continué à utiliser ce même tampon.
La marque se trouve parfois au recto, parfois au verso des dessins, et a notamment été apposée sur les feuilles exposées ou vendues (voir à ce sujet Adrian Lukas Müller, Unbekanntes von Adolph von Menzel’, Westermanns Monatshefte, 159, 1935, p. 378, et p. 381, repr.). La Narodni Galerie v Praze (Galerie nationale de Prague), conserve une copie que Menzel a faite d’une œuvre de lui représentant trois paveurs de rue. Cette copie porte le cachet au recto (renseignements de Marie Ursula Riemann-Reyher, juillet2014). La marque est également apposée sur un dessin acquis par la Staatliche Kunsthalle Karlsruhe en 1934 (inv. VIII 1992), et on la trouve, enfin, sur des cartons où sont collées des photographies d’armement et qui font apparaître dans les marges des croquis de Menzel à la mine de plomb (acquis en 1948 par la Hamburger Kunsthalle, inv. 1948/194 à 1948/196).
Signalons que la création de cette marque de succession a parfois été attribuée par erreur au collectionneur Leo Lewin. Selon une note recueillie dans l’exemplaire du Lugt de Karl & Faber, Lewin (1881-1965) aurait en effet échangé en 1928 des œuvres de Slevogt contre des dessins de Menzel provenant de sa succession, avec la Nationalgalerie de Berlin, et leur aurait apposé le cachet « Ad. Menzel Nachlass ». Mais cette hypothèse est complètement fausse, car tous les feuillets échangés portaient, de fait, le cachet de la Nationalgalerie (renseignements de Marie Ursula Riemann-Reyher, juillet 2014). Qui plus est, les dessins passés par la vente Lewin (1932, 23 février, Berlin, Rudolph Lepke) ne semblent pas, par ailleurs, porter ce cachet.
Pour une biographie succincte voir la notice principale L.4600, et pour un autre cachet, L.4601.


Date de mise en ligne : novembre 2014.


Frits Lugt, Les Marques de Collections de Dessins & d’Estampes | Fondation Custodia