numéro
L.5215
intitulé de la collection
Sidorov, Aleksei Alekseevich
technique marque estampée, encre
couleur rouge, violet
localisation verso
dimension 15 x 15 mm (h x l)
2 renvois  
  • depuis 2010

ALEKSEI ALEKSEEVICH SIDOROV (Nikolaevka 1891-Moscou 1978), historien de l’art, Moscou. Dessins.

Aleksei Alekseevich Sidorov a fait des études d’histoire de l’art à l’université de Moscou de 1909 à 1913, puis les a poursuivies à Munich où il a assisté aux cours d’Heinrich Wölfflin et de Fritz Burger notamment. Il a ensuite enseigné à l’université d’État de Moscou de 1916 à 1931, puis de 1941 à 1950. Il a obtenu le titre de professeur en 1925. Sidorov a aussi enseigné à l’Institut de l’Imprimerie de Moscou de 1938 à 1964. Parallèlement à l’enseignement, il a travaillé au musée Pouchkine de 1914 à 1921 et, de 1927 à 1936, fut conservateur en chef du département des Estampes et Dessins. Sa spécialité était l’histoire du livre. Enfin, Sidorov a été membre correspondant de l’Académie des Sciences d’URSS à partir de 1946.
Notre collectionneur est par ailleurs l’auteur de nombreux livres et articles sur des artistes comme Dürer, Callot, Rembrandt, Hogarth, Goya, Beardsley et Steinlen. Au début des années 1950, il a ouvert la voie à une étude pionnière de l’histoire du dessin russe dont les résultats ont été publiés en 1956 sous le titre Risunok starykh russkikh masterov [Dessins de vieux maîtres russes] et en 1960 Risunok russkikh masterov (2-iapol. XIX v.) [id., seconde moitié du XIXe siècle].
Ses travaux ont été récompensés par l’Ordre de Lénine.
Sa collection, qui couvre une cinquantaine d’années d’activité, ou presque, comprenait avant tout des dessins, et dans une moindre mesure des estampes.
Sidorov a donné son importante collection de dessins d’artistes russes à la Galerie Tretyakov et les dessins d’artistes européens – plus de 500 feuilles – au musée Pouchkine. Parmi cette seconde donation figurent, entre autres, 176 dessins de l’École italienne (feuilles de B. Bandinelli, T. Zuccaro, L. Cambiaso ou D. Tiepolo), 124 dessins d’artistes allemands (Dürer, Winkler, Titze), 118 dessins d’artistes Français (Lebrun, L. de Boulogne, E. Delacroix, etc.).
Le texte en cyrillique figurant à l’intérieur de la marque, Собраиие А. А. СИДОРОВА, signifie « Collection A.A. Sidorov ». La marque en question figure par exemple sur un dessin de l’École flamande, Esquisse de cinq femmes nues (Moscou, musée Pouchkine, inv. 13319 ; V. Sadkov, The Pushkin State Museum of Fine Arts. Netherlandish, Flemish and Dutch Drawings of the XVI-XVIII Centuries. Belgian and Dutch Drawings of the XIX-XX Centuries, Amsterdam 2010, no 467). Ce dessin, qui provient de la collection de Pierre-Jean Mariette (L.2097), figurait probablement dans le lot 1 025 de sa vente des 15 novembre 1775 et 30 janvier 1776 (vendu à Alliette) ; par la suite, il a fait partie de la collection de S. Mileev (L.5214), puis de celle de Sidorov, qui l’a donné en 1969 au musée Pouchkine de Moscou. On la rencontre également au verso d’un dessin de l’École italienne d’après Michelangelo, Sibylle (Moscou, musée Pouchkine, inv. P-14078).
La marque existe aussi sous une forme estampillée en rouge ; pour une deuxième marque formée des lettres A S, voir L.5358, et pour une troisième marque en cyrillique, « СОБР | AAC », ce qui signifie « Coll. AAC », ou « Collection A. A. Sidorov », voir L.5393.

SOURCES
E.S. Levitin, ‘АЛЕКСЕЙ АЛЕКСЕЕВИЧ СИДОРОВА’ [Aleksei Alekseevich Sidorov], article non publié (archives du musée Pouchkine, Moscou).

BIBLIOGRAPHIE
M. Maiskaya, Государственноый музей изобразительных искусст имени А.С. Пушкина. Иtальянский рисунок XVI beka [Le Musée d’État des Beaux-Arts Pouchkine. Dessins italiens du XVIe siècle], vol. 1, Moscou 2012, p. 289 (ill. de la marque, en rouge et en violet).


Date de mise en ligne : mars 2018 ; dernière mise à jour : mars 2019.


Frits Lugt, Les Marques de Collections de Dessins & d’Estampes | Fondation Custodia