numéro
L.5374
intitulé de la collection
Bernasconi, Marià Elvira Celia Méndez de
technique marque écrite, encre
couleur bleu
localisation verso
dimension
  • depuis 2010

MARIÀ ELVIRA CELIA MÉNDEZ DE BERNASCONI (Buenos-Aires 1927-2005), Buenos-Aires. Dessins anciens et modernes.

Les dessins et les estampes portant l’inscription manuscrite « Marià Elvira Celia Méndez de Bernasconi » proviennent de la collection Bernasconi.
Marià Elvira Celia Méndez est l’épouse d’Alfonso Bernasconi Peluffo (Buenos-Aires 1909-1973), un descendant de Giovanni Bernasconi (1830-1899) né à Mendrizio, commune suisse du Tessin, émigré en Argentine où il a bâti une fortune dans le travail et le commerce du cuir. De l’union de Giovanni avec Giudetta Bolzani (1829-1899) sont nés six enfants : Alfonso (1850-1920), Angèle (1852-1923), Felice (1854-1858), Felix (1860-1914), Juan A. (1862-1920) et Maria (1869-1953). En 1870 Giovanni se fait construire la « villa Argentina » par Antonio Croci, dans son village natal, propriété qui restera entre les mains de la famille Bernasconi jusqu’en 1989.
Ce sont Felix et Juan qui se trouvent à l’origine de la collection de peintures, de dessins et d’estampes, mais aussi de céramiques et de mobilier. Figures majeures des cercles artistiques milanais à la fin du xixe et au début du xxe siècle, les frères Bernasconi ont acquis de très nombreuses œuvres auprès des peintres contemporains, notamment Mosè Bianchi ‒ leur peintre préféré ‒, Luigi Rossi, Pompeo Mariani et Giorgio Belloni. La collection qu’ils ont ainsi formée constituait la plus grande concentration d’œuvres de ces maîtres en mains privées.
À la mort de Juan en 1920, la collection cessa de s’accroître et fut, à partir de là, conservée par leur sœur Maria dans la villa Argentina. Une petite partie fut donnée en mémoire de la famille à des musées suisses et italiens (Museo Civico di Lugano, Pinacoteca Ambrosiana) et en 1941, plusieurs dizaines d’œuvres de Mosè Bianchi seront offertes à la commune de Milan.
À la suite de ces dons, des milliers d’œuvres encore resteront dans la famille Bernasconi, sans que nous sachions toutefois précisément de quelles œuvres il s’agit ni quel est leur nombre. Une partie de la collection est réapparue lors de leur dispersion dans des ventes organisées chez Christie’s en 1987, 1988 et 1989 (voir les comptes rendus ci-dessous), mais nous ne sommes pas certaine de les avoir bien toutes recensées.
Il est probable qu’Alfonso et Marià ont hérité d’une partie des collections Bernasconi, puisque les œuvres graphiques portent au verso le nom de Marià.
Les tableaux et les dessins du XIXe siècle sont principalement passés dans trois ventes : les 27 mars 1987 (Part. I), 29 avril 1988 (Part. II) et 15 décembre 1988 (Part. III) ; les estampes de cette même période, le 11 avril 1989 (Part. IV). D’autres ventes, plus tardives, chez Christie’s, à Londres, contenaient encore quelques tableaux de cette provenance (par exemple celle du 18 mars 1994). Il faut noter que deux ventes chez Fine Art Auctions à Paris (c.-pr. Pascal Berquat), les 31 octobre 2016 et 17 octobre 2017, ont récemment proposé 109 et 120 tableaux de cette ancienne collection Bernasconi, achetés par un collectionneur directement lors des ventes Christie’s entre 1987 et 1989. Ces deux ventes comprenaient des tableaux et des œuvres sur papier, de la main de plusieurs artistes : Mosè Bianchi, Pompeo Mariani, Ludovico Cavalieri, Luigi Rossi, Domenico Induno, Filippo Carcano ou encore Giorgio Belloni.
Les dessins anciens ont été inclus dans plusieurs ventes entre 1987 et 1989. Nous ignorons tout sur leur réunion, mais nous notons qu’une grande partie de ces dessins relevaient des Écoles du nord de l’Italie, et que plusieurs d’entre eux portaient aussi la marque de Carlo Prayer (L.2044), et parfois également et conjointement, celle de Vallardi (L.1233).
Le clair-obscur représentant une Mère et son enfant d’après Abraham Bloemaert qui porte cette inscription Marià Elvira Celia Mendez de Bernasconi 1977 est passé dans la vente du 19 avril 1988, chez Christie’s, à Londres (no 34 ; Paris, Fondation Custodia, Collection Frits Lugt, inv. 1988-T.20 ; notre reproduction).
L’inscription réalisée au moyen d’un stylo Bic de couleur bleue qui, malheureusement, transparaît parfois au recto, figure au verso des œuvres graphiques.

VENTES
1987, 27 mars, Londres, Christie’s. The Bernasconi Collection of Italian Pictures and Drawings of the 19th Century. Œuvres de Sala, Rossi, Mariani, Fontana, Carcano, Bianchi, Belloni, etc. lots 201 à 460. Quelques œuvres sur papier : Mosè Bianchi, lot 227, Huit Portraits d’hommes et de femmes, pastel et crayon noir, £4 180 ; lot 236, Maternité, aquarelles et sept autres Études, £20 900 ; lot 240, Étude de figures, pastel et deux autres Portraits, £11 000 ; lot 242, Étude de figures, aquarelles, et sept autres Études, £33 000 ; lot 274, six Marines, pastel et aquarelle, £35 000 ; lot 339, Giuseppe Casciaro, Capri et quatre Études de Paysages, pastel, £7 150 ; Giovanni Fattori, Campement militaire, plume et encre, aquarelle, £39 600 ; lot 382, Pompeo Maiani, un portefeuille de 26 dessins et estampes par ou d’après l’artiste, £14 300 ; lot 408, 17 Marines et Paysages boisés, aquarelles et pastels, £9 350.
1987, 1er avril, Londres, Christie’s. Drawings from the Collection of Juan and Felix Bernasconi : lots 44 à 100. Quelques prix importants : lot 44, F. Zuccaro, Homme jouant d’un instrument de musique, £6 050 ; lot 53, C. Procaccini, La sainte Famille dans l’atelier, £14 300 ; lot 54, G.C. Procaccini, Sainte Cécile et une étude de nu, £6 050 ; lot 57, Tanzio da Varallo, Études de la Vierge, d’une draperie et de la main de saint Jean-Baptiste, £41 800 ; lots 62, 63 et 64, Guercino, Le Démon apparaissant à saint François, £15 400, La sainte Famille, £12 100 et Saint Pierre et saint Jérôme, £39 600 ; lot 66, Pietro Berretini da Cortona, L’Idolâtrie de Salomon, £37 400 ; lots 82 à 84, Giovanni Battista Tiepolo, La Fuite en Égypte, £71 500, La Mort de saint Onuphre, £44 000, Découverte de la tombe de Punchinello, £41 800 ; lot 85, Giovanni Domenico Tiepolo, Le Christ avec des anges, £9 350 ; lot 93, Felice Giani, Amori di Galeotto Manfredi, £6 050.
1987, 6 et 7 juillet, Londres, Christie’s. Drawings from the Collection of Juan and Felix Bernasconi : lots 68 à 85 et lots 214 à 223. Quelques prix importants : lot 69, cercle de Parimigianino, Le Mariage mystique de sainte Catherine, £55 000 ; lot 70, Cesare Pollini, Études de la Vierge à l’Enfant, d’un Ange jouant de la viole, d’un homme et de putti, £19 800 ; lots 74 et 75, Camillo Procaccini, Sainte Cécile, £4 950 et La Récolte de la manne, £4 950  ; lot 79, Giovanni Mauro delle Rovere, La Vierge à l’Enfant avec des putti, £5 500  ; lot 214, Giacomo Guardi, San Giorgio Maggiore et Santa Maria della Salute, £5 940 .
1987, 8 décembre, Londres, Christie’s. Drawings from the Collection of Juan and Felix Bernasconi : lots 1 à 56 et lots 210 à 288. Quelques prix : lot 14, Giulio Cesare Procaccini, Tête de Christ, £2 090 ; lot 21, Giulio Benso, Assomption de la Vierge, £2 090 ; lot 24, Ludovico Carracci, Un homme tenant une épée, £10 450 ; lot 37, cercle de Cigoli, Un page tenant un bâton, vu de dos, £2 090 ; lot 38, Matteo Rosselli, Un page tenant une épée, regardant vers le haut, £3 300 ; lot 40, Jacopo Confortini, Deux études de tête d’un garçon, £4 620 ; lot 44, Ciro Ferri, La Vierge à l’Enfant apparaissant à une figure agenouillée, £2 970 ; lot 48, Giovanni Domenico Tiepolo, La Mort de saint Jérôme, £3 300 ; lot 242, cercle de Guercino, Une sibylle, £2 860.
1988, 19 avril, Londres, chez Christie’s. Drawings from the Collection of Juan and Felix Bernasconi : lots 1 à 26 et lots 227 à 233. Quelques prix : lot 2, attribué à Nicolo dell’Abate, Tête de femme, de profil, £2 420 ; lot 21, École vénitienne vers 1750, Une femme assise brodant, £4 620 ; lot 23A, Giovanni Domenico Tiepolo, Étude de la tête de sainte Agathe, £11 000 ; lot 228, attribué à Bartolommeo Passarotti, Deux études d’une femme debout, £1 760.
1988, 29 avril, Londres, Christie’s. The Bernasconi Collection of Italian Pictures and Drawings of the 19th Century, Part II. 205 lots. Quelques œuvres sur papier : lot 6, Paolo Bedini, Femme élégante, crayon et aquarelle, £660 ; lot 43, Mosè Bianchi, Femme devant un chevalet, crayon, £935 ; lot 50, Filipo Carcano, Bergers et moutons dans un paysage, aquarelle et rehauts de blanc, £2 090 ; lot 59, Filipo Carcano, Paysage côtier, aquarelle, £1 870 ; lot 169, Pompeo Mariani, Chasse aux canards, pastel, £1 320.
1988, 5 juillet, Londres, Christie’s. Drawings from the Collection of Juan and Felix Bernasconi : lots 1 à 28, 109, 110 et lots 171 à 320. Quelques prix : lots 1 à 7, différentes études de Marcantonio Raimondi de £3 850  à £10 450 ; lot 9, cercle de Primaticcio, Femme nue debout, une draperie sur l’épaule, £6 050 ; lot 23, Giuseppe Antonio Castelli, Deux putti avec des trophées d’armes, £4 620 ; lot 180, École florentine milieu du XVIe siècle, Un homme nu, bras droit levé, £3 520 ; lot 262, cercle de Rosalba Carriera, Portrait d’une femme, en buste, £2 420 ; lot 281, Carlo Alberto Baratta, La sainte Famille avec saint Georges, saint François et un saint évêque, £528 ; lot 283, Andrea Appiani, Étude de Cupidon tenant un pichet et une tasse, £3 520 ; lot 298, Giovanni Dermin, Une allégorie, £2 530.
1988, 6 décembre, Londres, chez Christie’s. Drawings from the Collection of Juan and Felix Bernasconi : lots 1 à 16, 144 et lots 191 à 222. Quelques prix : lots 1 à 2, deux études de Marcantonio Raimondi, £7 150 et £1 760 ; lot 7, École d’Italie du Nord, vers 1580, L’Ascension du Christ, £8 250 ; lot 14, Giovanni Battista Tiepolo, Femme tenant un masque, £19 800 ; lot 215, Andrea Appiani, Tête d’ange, £1 595 ; lot 216, cercle d’Andrea Appiani, Bacchus assis sur des nuages avec des satyres et des ménades, £3 520.
1988, 15 décembre, Londres, Christie’s. 253 numéros. The Bernasconi Collection of Italian Pictures and Drawings of the 19th Century, Part III. Lots 1 à 248, oeuvres de Pompeo Mariani : aquarelles et gouaches sur bois et carton, quelques œuvres sur papier. Entre £121 et £5 720. Quelques prix d’oeuvres sur papier : lot 51, Paysage côtier avec voiliers, aquarelle, £990 ; lot 65, Portrait d’une femme en buste de profil, aquarelle et gouache, £1 320 ; lot 71, Femmes se promenant, plume et lavis brun, £880 ; lot 141, Le Chasseur, aquarelle rehaussée de blanc, £1 210 ; lot 162, Femme près d’un étang, un couple plus loin, aquarelle et gouache, £1 870. Lots 249 à 253, divers artistes, de £77 à £1 320.
1989, 11 avril, Londres, Christie’s, The Bernasconi Collection. Part IV  Monotypes by Pompeo Mariani and Giorgio Belloni. 178 lots. Quelques prix importants : lot 3, Pompeo Mariani, Due donne elgante, £6 050 ; lot 4, Il cappello rosso piumato, £6 600 ; lot 6, Donna elegante vestita di nero al caffè, £4 180 ; lot 33, Due donne in conversazione, £4 180 ; lot 35, Studio di teste di donne, £3 080 ; lot 88, Dar a mangiare ai polli, £2 640 ; lot 129, Un passeggio di donne, £2 200 ; lot 163, Giorgio Belloni, Nella Baia, £1 540 ; lot 177, Une collection d’estampes publiées par La Società par L’Espozione Permanente de Belle Arti, Milan, vers 1880-82, £3 520.
1989, 4 juillet, Londres, Christie’s. Drawings from the Collection of Juan and Felix Bernasconi : lots 30 à 37 et 213 à 223. Quelques prix : lot 30, attribué à Antonio Sangallo le Jeune, La Tombe du Pape Clément VII, £2 200 ; lot 32, École vénitienne du XVIe siècle, La Vierge de l’Annonciation, £1 870 ; lot 37, Andrea Appiani, La Chute des Géants, £605.

BIBLIOGRAPHIE
G. Norman, ‘Sale Room. £ 3.4m for a private Italian collection’, The Times [Royaume-Uni], 28 mars 1987 (archives de la Fondation Custodia, article découpé, sans numéro de page).
M. Bianchi, G. Ginex, S. Rebora, ‘La Racolta Bernasconi’, Die Kunst zu sammeln. Schweizer Kunstsammlungen seit 1848, Zürich 1998, pp. 119-210.


Date de mise en ligne : janvier 2019.


Frits Lugt, Les Marques de Collections de Dessins & d’Estampes | Fondation Custodia