numéro
L.116a
intitulé de la collection
Asta, Ferruccio
technique marque estampée, encre
couleur bleu
localisation montage, recto
dimension 6 x 6 mm (h x l)
  • 1956
  • depuis 2010
F. ASTA (1900-1952), marchand d'art, Venise. Dessins et estampes.
 
Ferruccio Asta, qui portait le titre de grand-officier, habitait le palais Mocenigo à Venise. Vers 1935-1937 il acheta la collection de dessins et d'estampes de la Contessa Rosa Piatti-Lochis Crocetta (L.2026c). Il acquit aussi une partie de la collection d'un noble polonais, Lubomirski, alors en Suisse, et qui la tenait par héritage de sa propre famille. Ces dessins furent vendus par Asta en 1939.
Le cachet se trouve généralement sur les montures, quelquefois sur les feuilles elles-mêmes.
 

FERUCCIO ASTA (1900-1952), marchand d’art, Venise et Milan. Dessins et estampes.

Si la décoration de la galerie et du palais du marchand d’art Feruccio Asta avait été assurée par Carlo Scarpa (1906-1978) – tout comme un projet de yacht –, c’est une autre figure majeure du design italien Gio Ponti (1891-1979) qui s’est occupé de celle de sa galerie et de sa résidence milanaise. Asta avait d’ailleurs organisé une exposition de meubles de Ponti en 1942.
Nous n’avons pas trouvé d’autres informations sur la collection d’œuvres graphiques de  Feruccio Asta.
Nous donnons ci-dessous quelques exemples d’œuvres aujourd’hui dans des musées ou bien passées sur le marché de l’art, sur lesquelles la marque de Feruccio Asta est estampillée.
Ces œuvres sont présentes : au Detroit Institute of Art : inv. 68.33comme Jacopo Zaguidi (voir E. Olszewski, A Corpus of Drawings in Midwestern Collections. Sixteenth-Century Italian Drawings, Londres-Turnhout 2008, nos 166-171) ; au Metropolitan Museum of Art de New York : inv. 1975.407.2 comme Giorgio Vasari ; à la Pierpont Morgan Library de New York : inv. 1993.313 comme Bartolommeo Nazzari ; à la Fondation Custodia, Collection Frits Lugt, Paris : inv. 1978-T.2 comme Bartolommeo Nazari et inv. 1981-T.35 comme Sigismundo Caula (voir J. Byam Shaw, The Italian Drawings of the Frits Lugt Collection, Paris 1983, no 405, pl. 456 et 457) ; au musée du Louvre, Paris : inv. RF 42269 comme Giulio Benso ; au British Museum, Prints & Drawings, à Londres : inv. 2007,7018.3 comme Sebastiano del Piombo, et sur quelque 14 dessins de, ou attribués à Daniele da Volterra provenant de la collection du baron H. de Landau, voir L.1343c (inv. 1956,1012.8 à 1956,1012.20 et 1976,0515.2) ; au Courtaud Institute of Art Gallery, à Londres : inv. D.1952.RW.4552 comme Cesare da Cesto. On trouvera encore divers exemples de dessins qui ont fait partie de la collection de l’avocat Umberto Osio (1891-1967), achetée en 1996 par l’État italien pour l’Istituto Nazionale per la Grafica à Rome.
Plusieurs dessins de provenance Asta sont passés dans la vente du 2 décembre 1969, à Londres, chez Christie’s, « The Property of a lady of Title » : no 60 comme Filippo Agricola, no 69 comme École bolonaise du XVIIe siècle, no 94 comme Giovanni Battista Crespi, no 97 comme Johann Dallinger le Vieux, no 144 comme Simondio Salimbeni ; les nos 68 comme François Boitard, 102 comme Marie-Anne Fragonard et 113 comme Arnold Houbraken portant aussi la marque de la comtesse Rosa Piatti-Lachis, L.2026c ; la plupart des dessins de cette collection sont, rappelons-le, également estampillés de celle du marchand.

BIBLIOGRAPHIE 
P. Parigi, ‘Marche di collezione e contrassegni’, dans Rome 2006 : L’Artista e il suo atelier. I disegni dell’acquisizione Osio all’Istituto Nazionale per la Grafica, par G. Fusconi et A. Canevari, Rome, Istituto Nazionale per la Grafica, Palazzo Fontana di Trevi, 2006, p. 204, n° 2 (ill. marque et liste de numéros d’inventaire de la coll. Osio achetée par l’ING).


Date de mise en ligne : juin 2018.


Frits Lugt, Les Marques de Collections de Dessins & d’Estampes | Fondation Custodia