numéro
L.151
intitulé de la collection
Morrison, Alfred
technique marque estampée, encre
couleur noir
localisation verso
dimension 7 x 7 mm (h x l)
  • 1921
  • 1956
  • depuis 2010
ALFRED MORRISON (1821-1897), amateur d'art et d'autographes, Londres et Fonthill. Dessins et estampes.
 
Alfred Morrison était l'un des collectionneurs les plus acharnés de son temps ; ses demeures à Fonthill, et au Carlton-House Terrace à Londres, étaient remplies d'œuvres d'art. Sa riche collection d'estampes fut formée entre 1860 et 1878 ; on en trouve une partie décrite par M. Holloway dans son rare Annotated Catalogue and Index to Portraits (1868). Entre 1865 et 1882 il forma une collection très considérable d'autographes et de documents historiques, surtout par l'intermédiaire de A. W. Thibaudeau. Ce dernier en entreprit le catalogue qui parut en six volumes de 1883 à 1892 ; son nom figure seulement sur les 3 premiers volumes. Différents autres catal. des autographes et manuscrits suivirent jusqu'en 1897. La vente en eut lieu chez Sotheby les 10-14 déc. 1917, 15-19 avril 1918, 9-13 déc. 1918 et 5-7 mai 1919. On vante aussi sa collection de gemmes, mise en ordre par Castellani (vente Christie 29 juin 1898), et son cabinet très choisi de tableaux anciens. Il possédait une collection de dessins pas très étendue.
Voir son paraphe (?) L.144
 
VENTES : 1906, 11-14 juillet, Londres (chez Sotheby). Estampes, dont une partie étaient des doubles. 658 nos. Les pièces étaient en général d'une qualité exceptionnelle. Le Maître au Caducée, le Soleil et la Lune £ 51, le Sacrifice à Priape £ 23 10s., A. Mantegna, le Triomphe de Silène £ 61, Pollajuolo, Les Gladiateurs £ 70, M. Schongauer, St. Georges et le dragon £ 146, St. Jacques secourant l'armée des Chrétiens £ 330, le Christ portant la Croix £ 70, Zasinger, Dürer, Erasme £ 43, et grav. sur bois : Ulrie Varnbuler £ 49, la Grande Passion, suite complète avec le titre, 12 pl., £ 39, H. Aldegrever, Jean de Leyde £ 57, Is. van Meckenen, la Danse d'Hérodiade, coll. Marochetti £ 51, Feuillage d'ornement, coll. Marshall £ 39, un autre £ 42, Lucas de Leyde, David jouant devant Saül £ 70, l'Adoration des Mages £ 155, la Passion, suite complète des 9 pl. £ 200, le Retour de l'enfant prodigue, coll. Munro £ 72, N. Berchem, Homme monté sur un âne, 1r ét. £ 25 10s., Ruisdael, les Voyageurs, coll. Marshall £ 65, Claude Gellée, le Bouvier £ 35 10s., A. Masson, Henri de Lorraine, 1r ét. £ 49, R. Elstracke « Frederick, Count Palatine and Princess Elizabeth » £ 100 (à Noseda), J. Thomas, Portrait du Titien £ 90. Des gravures d'après des maîtres français (e. a. La Consolation de l'Absence, par De Launay d'après Lavreince £ 38) ; des estampes historiques et un petit nombre de gravures modernes. - Produit £ 5904 3s. 6d.
Nombre d'autres estampes furent réalisées par Mme Vve Morrison dans différentes autres ventes, souvent anonymes, notamment chez Sotheby le 15 décembre 1897 et le 1r mai 1908, et chez Christie le 28 janvier et le 17 juin 1899, le 10 juin 1902, et le 24 mars 1906.
 
A. MORRISON, Londres.
 
Avec l'agrément de la veuve d'Alfred Morrison, Mabel Chermside, le Printroom du British Museum fit, en 1927, dans la collection de portraits gravés, avant les ventes signalées ci-après, un choix de 455 pièces rares, lot sur lequel nous renseigne Campbell Dodgson dans le British Museum Quarterly, 1927, II, pp. 74-76. De ce lot, 54 portraits hollandais et flamands furent offerts par la veuve elle-même, et le reste, 401 feuilles, acquis à des conditions avantageuses par un personnage qui, tout en tenant à garder l'anonymat, en fit don au Printroom.
 
VENTES
1927, 10-12 novembre, Leipzig (chez C. G. Boerner). Collection importante de portraits gravés. Vente combinée avec d'autres provenances. - Le produit de la section Morrison fut de 105.720 M.
1927, 21-23 novembre, Londres (chez Sotheby). Grande collection de portraits gravés de maîtres anglais et étrangers (618 nos). Estampes de P. Drevet, G. Edelinck, R. Nanteuil, W. Faithorne (portrait d'Oliver Cromwell £ 95), W. Hollar, les De Passe. - Produit £ 5005.
1928, 29 février - 1 mars, Londres (même direction). Collection de portraits gravés en manière noire des écoles anglaise et hollandaise.
1928, 12 mars, Londres (même direction). Vente combinée avec d'autres provenances. Estampes de A. Bosse, A. Dürer, H. Goltzius, H. S. Lautensack, Lucas de Leyde et une feuille calligraphiée par Coppenol (£ 74).
 

ALFRED MORRISON (1821-Fonthill 1897), amateur d’art et d’autographes, Londres et Fonthill. Dessins et estampes.

Nous n’avons guère à ajouter à la notice de Frits Lugt sur ce grand collectionneur de lettres autographes et d’estampes. Lugt avait d’ailleurs acquis plus de 200 estampes à la vente Morrison du 10 au 12 novembre 1927. Sur ces estampes, aujourd’hui dans la collection de la Fondation Custodia (inv. 3129-3331), la marque de Morrison est souvent accompagnée de celle de Julian Marshall (L.1494). On remarque que dans les deux exemplaires annotés de la vente Marschall de 30 juin au 13 juillet 1864 (Lugt Rép. 28026), conservés au RKD de La Haye, le nom de Holloway ‒ qui a par la suite décrit la collection d’estampes de Morrison ‒, est fréquemment mentionné au titre d’acheteur. Holloway a visiblement souvent été l’intermédiaire de Morrison lors de différentes ventes.
Ajoutons quelques données biographiques (voir aussi la bibliographie ci-dessous). Alfred Morrison est le fils de James Morrison (1789-1857), qui travaillait à Londres dans le commerce de tissus, sa firme étant établie sous le nom « Morrison, Dillon & Co ». Alfred a étudié à l’université d’Édimbourg (1836-1839), puis au Trinity College de Cambridge (1839-1840), avant de rejoindre l’entreprise familiale. Il a hérité de la demeure de Fonthill (Wiltshire) acquise par James Morrison dans les années 1830 et construite sur les vestiges de Fonthill Splendens de William Beckford (sur la propriété où ce dernier avait déjà fait construire Fonthill Abbey).
Pour Fonthill House, comme pour sa maison de Londres située 16, Carlton House Terrace, Alfred a passé commande à des artisans de plusieurs pays. Il s’intéressait aux gemmes et aux objets d’art réalisés en métaux précieux et fut notamment le mécène de Plácido Zuloaga (1834-1910), artiste damasquineur. Plusieurs œuvres exécutées par Zuloaga pour Morrison se trouvent aujourd’hui à la Khalili Collection, formée par Nasser D. Khalili, mais aussi au Victoria & Albert Museum de Londres. Une table est par ailleurs conservée dans la collection royale, à Buckingham Palace (inv. RCIN 2526).
Morrison était également le propriétaire du triptyque dit ‘Morrison Triptych’, aujourd’hui conservé au Toledo Museum of Art (inv. 1954.5A-C). Membre du Burlington Fine Arts Club, il avait prêté cette œuvre à l’exposition du Club, Pictures by Masters of the Netherlandish and Allied Schools (1892, no 42). Auparavant, en 1877, il comptait déjà parmi les prêteurs de l’exposition Etched Work of Rembrandt, également organisée par le Burlington Fine Arts Club.
En 1866, Alfred a épousé Mabel Chermside (1847-1933) avec qui il partageait sa passion de collectionneur.
Il est mort en 1897 à Fonthill.
Notons enfin qu’il est impossible d’associer les initiales manuscrites ‘am’, publiées sous le numéro L.144, à Alfred Morrison, aucune estampe avec cette marque ne pouvant en effet être mise en relation avec celles citées dans l’ouvrage The collection of Engravings formed between the years 1860-68 by Alfred Morrison annotated catalogue and Index to Portraits by M. Holloway, 1868, qui décrit une partie de la riche collection Morrison (https://archive.org/details/collectionengra00hollgoog).

BIBLIOGRAPHIE
M.I.D. Einstein et M.A. Goldstein, Collectors’ Marks, Saint Louis 1918 (éd. augmentée de L. Fagan, Collectors' Marks, Londres 1883), no N-8.
A. Bell, ‘Morrison, Alfred (1821–1897)’, Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004 (https://doi.org/10.1093/ref:odnb/19323 ; consulté le 8 décembre 2015).
S.J. Pierson, Private Collecting, Exhibitions and the Shaping of Art History in London. The Burlington Fine Arts Club, New York 2017, pp. 15, 30, 34, 35, 47, 77.
C. Dakers (dir.), Fonthill Recovered. A Cultural History, Londres 2018.


Date de mise en ligne : janvier 2016 ; dernière mise à jour : mars 2019.



Frits Lugt, Les Marques de Collections de Dessins & d’Estampes | Fondation Custodia