numéro
L.225b
intitulé de la collection
Bibliothèque nationale de France, Estampes et Photographie, legs E. J. Béjot
technique marque estampée, encre
couleur rouge
localisation montage
dimension 14 x 24 mm (h x l)
1 renvoi  
  • 1956
  • depuis 2010
E. J. BÉJOT (1867-1931), peintre et aquafortiste, Paris. Sur ses propres œuvres.
 
Eugène Joseph Béjot, né à Paris, élève de J. Lefebure et de Benjamin Constant, est l'aquafortiste bien connu par ses vues de Paris. En raison de l'amitié personnelle qui l'unissait à Jean Laran, conservateur du Cabinet des Estampes à Paris, l'artiste fit de cet institut son légataire universel. En outre de son œuvre gravé complet et des dessins de l'artiste, le legs Béjot fit entrer en 1932 environ 1250 pièces, dont un très bel œuvre de Canaletto et de bonnes épreuves de Rembrandt, Fragonard, Piranesi, Corot, Hervier, Whistler, e. a. Le Cabinet a apposé sur les eaux-fortes et les dessins du maître l'estampille L.225c. Ces pièces furent vendues et le produit fut ajouté aux arrérages du legs, ce qui a permis au Cabinet des Estampes de faire depuis d'importantes acquisitions signalées par le cachet L.225b. Voir Jean Laran, L'œuvre gravé d'Eugène Béjot, publié sous les auspices de la Bibliothèque Nationale, Paris 1937.
 
EUGÈNE-JOSEPH BÉJOT (Paris 1867-id. 1931), peintre et aquafortiste, Paris. Sur ses propres œuvres légués à la Bibliothèque Nationale.
 
Initié par Henri Gabriel Ibels (1867-1936) à l'eau-forte, sa technique favorite, Eugène Béjot pratique aussi l'aquarelle et le lavis. Son œuvre gravé comporte environ 400 pièces. Il illustre plusieurs livres. Sociétaire des Peintres Graveurs en 1863, médaille d'argent à l'Exposition universelle en 1900, sociétaire de la Royal Society of Painters and Etchers en 1903 ainsi que de la Société Nationale des Beaux-Arts, il est fait chevalier de la Légion d'honneur en 1912. Eugène Béjot est mort à Paris.
En plus de la Bibliothèque nationale, le Musée Carnavalet à Paris possède un fonds assez important de l'œuvre de l'artiste : environ cent gravures, quelques lithographies et dessins.
 
BIBLIOGRAPHIE
Paris 1985 : Eugène Béjot graveur de Paris 1867-1931, cat. par A. Toutghalian, Paris, Musée Carnavalet, 1985.
 
 
Date de mise en ligne : mars 2010.
 

Frits Lugt, Les Marques de Collections de Dessins & d’Estampes | Fondation Custodia