numéro
L.338
intitulé de la collection
Casa Buonarroti
technique marque estampée, cachet sec
couleur
localisation recto
dimension 8.5 x 8.5 mm (h x l)
  • 1921
  • depuis 2010
CASA BUONARROTI, Florence. Dessins de Michel-Ange.
 
La « Casa Buonarroti » doit sa création au commandeur Cosimo Buonarroti (1790-1858), l'un des derniers descendants de Michel-Ange, qui, en 1858, légua à Florence, sa ville natale, la maison Buonarroti, avec tous les trésors artistiques et littéraires qu'elle contenait. Toutes ces richesses provenaient de ce précieux fonds michelangélesque formé au XVIe et au XVIIe siècles par le petit-neveu du maître, le poète Michel-Ange le Jeune (1568 -1647). Vers la fin du XVIIIe siècle ce fonds avait été divisé entre trois frères ; l'un d'eux, Filippo, avait bientôt vendu sa part au peintre Wicar (L.2568), et après que Cosimo eut légué la sienne, un autre héritier vendit son lot au British Museum, en 1859 ; une quatrième partie fut offerte en vain au gouvernement français en 1860. Du vivant du Commandeur, il était possible de visiter l'ancienne demeure de Michel-Ange, mais les armoires renfermant les autographes, la correspondance du maître, ne s'ouvraient pour personne. Cosimo spécifia même, dans son testament, qu'aucun des dessins ou documents de la collection ne pourrait être publié. Heureusement, les héritiers ayant intenté un procès à la ville de Florence, celle-ci les désintéressa, et n'eut ainsi pas à tenir compte de cette clause peu libérale. P. E. Giudici, dans la Gazette des Beaux-Arts (1862, t. XII, p. 480) cite, parmi les documents conservés à la Casa Buonarroti, 273 lettres de Michel-Ange, toutes inédites, sauf 40 qui ont été publiées d'une manière incorrecte, des lettres d'artistes et grands personnages comme Vittoria Colonna, François Ir, etc., des pièces concernant des œuvres du maître, des poésies manuscrites inédites. Dans les dessins il remarque une première esquisse pour le Jugement Universel (une autre étude du même sujet figurait dans la collection Emile Galichon), une tête de Cléopâtre, une étude du Christ pour le groupe de la Pietà, plusieurs études anatomiques de chevaux, et environ deux cents dessins d'architecture. Ce musée abrite encore des tableaux, des antiquités étrusques, grecques et romaines.
 
CASA BUONARROTI, Florence.
 
BIBLIOGRAPHIE
Florence 1993 : Casa Buonarroti. I disegni di Michelangelo. The Drawings of Michelangelo, cat. par E. Belloni (dir.), Milan 1993.
R. Pina, Casa Buonarroti, Milan 1997.
 
 
Date de mise en ligne : mars 2010.
 

Frits Lugt, Les Marques de Collections de Dessins & d’Estampes | Fondation Custodia