numéro
L.604
intitulé de la collection
Cassatt, Mary
technique marque estampée, encre
couleur bleu
localisation recto
dimension 4 x 4 mm (h x l)
  • 1921
  • 1956
  • depuis 2010
Mary CASSATT (née en 1845), peintre américaine, vit à Paris. Sur ses propres eaux-fortes.
 
Mademoiselle Mary Cassatt, Américaine qui exerce son art à Paris, est née à Pittsburg, où son père était banquier. Elle vint une première fois à Paris toute jeune, vers 1850, et y resta cinq ans, avec sa famille. Deuxième séjour vers 1868. Un peu avant la guerre de 1870, Mary Cassatt décide de se livrer à la peinture ; elle quitte de nouveau l'Amérique pour l'Europe et cette fois pour y rester. Elle visite d'abord l'Italie, reste huit mois à Parme pour y étudier le Corrège, se rend ensuite en Espagne et y admire surtout Velazquez, puis à Anvers, à Rome, enfin, en 1874 à Paris, où elle s'installe définitivement. Elle y exposait déjà depuis 1872. Ses envois furent refusés en 1875 en 1877. C'est cette dernière année qu'elle fit la connaissance de Degas et, sur les conseils du maître, elle n'exposa plus qu'aux « Impressionnistes », où elle débuta en 1879. Son art est alors fortement influencé par Degas et Manet. A partir de 1890 elle a gravé ses admirables pointes sèches, dans lesquelles elle a traduit l'amour maternel et la grâce de l'enfance. Le « Grolier Club » de New-York prépare la publication du catalogue de son œuvre gravé. Voir aussi : A. Ségard, Mary Cassatt. Un peintre des enfants et des mères. (Paris 1913).
 
Mary CASSATT , Paris.
 
L'artiste distinguée décéda en 1926. Sa bonne, l'Alsacienne Mathilde Valet, qui la servit pendant 45 années et dont on connaît la physionomie par trois estampes « Mathilde feeding her dog » planches 1, 2 et 3 de l'artiste, hérita d'un certain nombre de ses dessins et pastels, en général peu importants (voir L.2665a). Ajoutons comme publications sur l'artiste : Margaret Breuning, Mary Cassatt, New-York, 1944 ; Adelyn D. Breeskin, The graphic work of Mary Cassatt (catalogue raisonné), New-York, 1948.
 
MARY CASSATT (Allegheny City 1844-Mesnil-Théribus 1926), peintre et graveur, Paris. Sur ses propres gravures.
 
Mary Stevenson Cassatt naît en 1844 (et non en 1845) à Allegheny City, aujourd'hui partie de Pittsburgh (États-Unis). Après des études à la Pennsylvania Academy of the Fine Arts de 1861 à 1866, elle séjourne à Paris et suit l'enseignement de Charles Chaplin, Thomas Couture et Jean-Léon Gérôme entre 1866 et 1870. Sa première exposition personnelle se tient à Paris chez Durand-Ruel en 1891, suivie d'une seconde en 1893 et d'une troisième à New York en 1895. Faite chevalier de la Légion d'honneur en 1904, elle reçoit la médaille d'or d'honneur de la Pennsylvania Academy of the Fine Arts en 1914.
Mary Cassatt s'intéresse à la gravure au contact d'Edgar Degas. Jusque vers la fin des années 1880, elle utilise les techniques du vernis mou et de l'aquatinte, puis, vers 1884, se met à la pointe sèche. Vers 1890-1891, elle conçoit une nouvelle technique d'estampes en couleurs inspirée par le japonisme. Elle essaie ponctuellement la lithographie (deux pièces) et réalise quelques monotypes en couleurs.
Mary Cassatt signe ses gravures au crayon dans la marge inférieure, parfois longtemps après leur exécution. Elle signe très rarement sur la plaque. Les pièces données par l'artiste à des amis portent rarement d'inscription.
La marque L.604, apposée de son vivant, en bas au centre, sur des épreuves qu'elle approuvait, ne semble plus apparaître sur les gravures d'après 1895.
Entre 1906 et 1914, elle vend sa collection d'atelier à Ambroise Vollard. À la mort de ce dernier en 1939, la collection, qui comporte des épreuves rares, est cédée à un collectionneur français. En 2000, 41 estampes en couleurs, 127 gravures en noir et blanc et 36 dessins ont été exposés à New York et Houston.
Après le décès de l'artiste, sa gouvernante Mathilde Vallet a organisé deux ventes, en 1927 et 1931. Toutes les œuvres de la vente de 1927 lui ayant appartenu portent au dos un cachet en bleu. Frederick A. Sweet, conservateur du Art Institute de Chicago (comm. écrite, 22 juillet 1966), a suggéré que la seconde vente pourrait s'être tenue juste après une exposition organisée à la Galerie A.-M. Reitlinger à Paris entre le 19 mai et le 30 juin 1931 et non pas, comme l'écrivait Lugt, en 1939  (voir sous L.2665a) ; il n'y a pas eu de catalogue. Les œuvres de cette seconde vente portent le cachet L.2665a.
 
VENTES
1927, 30 mars, Paris (chez Couturier ; expert A.-M. Reitlinger), vente collection Mlle X [collection de Mathilde Vallet], nos 1-91 dessins, peintures et pastels de Mary Cassatt, nos 92-101 gravures de Mary Cassatt, nos 103-117 divers.
1931, Paris, ou 1939, Paris (expert Schoeller), sans catalogue.
1980, 14 février, New York (Sotheby's Parke Bernet), nos 701-777, gravures et dessins.
 
BIBLIOGRAPHIE
M.I.D. Einstein et M.A. Goldstein, Collectors’ Marks, Saint Louis 1918 (éd. augmentée de L. Fagan, Collector’s Marks, Londres 1883), no N-23.
F.A. Sweet, Miss Mary Cassatt Impressionist from Pennsylvania, Norman (1re éd. 1966) 1967.
A.D. Breeskin, Mary Cassatt, A Catalogue raisonné of the Oils, Pastels, Watercolors and Drawings, Washington 1970.
A.D. Breeskin, Mary Cassatt, A Catalogue raisonné of the Graphic Work, 1re éd. 1948, éd. révisée Washington 1979.
N.M. Mathews, Cassatt and her circle : selected letters, New York 1984.
Washington-Boston-Williamstown 1989-1990 : Mary Cassatt : The Color Prints, cat. par N.M. Mathews et B. Stern Shapiro, National Gallery of Art, Washington, Museum of Fine Arts, Boston, Williams College Museum of Art, Williamstown, 1989.
New York-Houston 2000 : Mary Cassatt. Prints and Drawings from the Artist's Studio, cat. par M. Rosen et S. Pinsky, New York, Adelson Galleries Inc., Houston, Meredith Long and Company, 2000.
 
 
Date de mise en ligne : août 2010 ; dernière mise à jour : février 2014.
 

Frits Lugt, Les Marques de Collections de Dessins & d’Estampes | Fondation Custodia