numéro
L.734
intitulé de la collection
Decamps, Alexandre-Gabriel
technique marque estampée, encre
couleur bleu
localisation recto
dimension 4 x 7 mm (h x l)
  • 1921
  • 1956
  • depuis 2010
A. G. DECAMPS (1803-1860), peintre français, Paris. Sur ses propres dessins dans les ventes de son atelier.
 
Alexandre-Gabriel Decamps, célèbre peintre de la première moitié du XIXe siècle, s'est pendant toute sa vie affirmé comme un talent indépendant. Elève de Bouchot et d'Abel de Pujol, maître classique par excellence, il a de bonne heure cherché sa propre voie. Il débuta par nombre de lithographies, mais bientôt vinrent ses tableaux à sujets orientaux, qui lui ont assuré sa plus grande popularité. Pourtant il visait toujours à un style différent, plus élevé (paysages dans le goût de Poussin et des Italiens classiques, sujets bibliques). Vers 1850 sa technique va en diminuant, et en 1853 il se décida à abandonner complètement la peinture (cause de sa 1re vente). Il se remit pourtant à l'œuvre en 1856, mais une chute de cheval, à Fontainebleau, mit fin à sa carrière. Catalogue de 1'œuvre gravé par A. Moreau.
 
VENTES
I. 1853, 21-23 avril, Paris (expert F. Petit). Tableaux, dessins et esquisses par Decamps, et les tableaux par divers maîtres, curiosités, etc., qui composaient son atelier. 323 nos, dont 27 pour les tableaux par Decamps, 38 pour les tableaux par divers et 108 pour les dessins de Decamps. Ces derniers firent une moyenne de 150 à 300 fr., les plus importants 350 à 500 fr., puis encore : Samson, réduction des neuf dessins exposés en 1845, 1600 fr., Village d'Italie 860 fr., Christ au Prétoire 1285 fr., Josué arrêtant le soleil (grand carton) et dessin de l'ensemble 5300 fr. - Produit 110.981 fr.
 
II. 1861, 29-30 avril, Paris (même expert). Vente après décès de tableaux, dessins, esquisses du maître. 132 nos dont 97 pour les dessins. Les enchères obtenues par le plus grand nombre des dessins ne dépassèrent pas 250 fr. Citons les exceptions : Josué arrêtant le soleil, grande pièce, retiré à 13.500 fr., Moïse et la Fille de Pharaon, pastel, retiré à 9.400 fr., Une route dans le Midi, fusain, 460 fr., nos 85-132, ensemble 48 croquis 2083 fr.
 
III. 1865, 23-24 janvier, Paris (même expert). Vente par suite de licitation après le décès de Decamps. Tableaux par Decamps (30 nos), dessins par le même (65 nos), et tableaux et dessins par d'autres artistes, et quelques gravures. Ensemble 127 nos.
 
A. G. DECAMPS , Paris.
 
Voir sur Decamps la monographie de Pierre du Colombier, Paris, 1928. La vente ci-dessous prend place entre nos I et II.
 
VENTE : 1860, 19-20 décembre, Paris (expert F. Petit). Tableaux, dessins, esquisses et croquis de M. Decamps provenant, selon l'introduction au catalogue, de l'atelier du maître.
 
Gabriel Decamps (Paris 1803-Fontainebleau 1860), peintre, Paris. Sur ses propres dessins dans les ventes de son atelier.
 
Alexandre-Gabriel Decamps expose à Paris au Salon entre 1827 et 1851 (médaille de 2e classe en 1831, de 1re classe en 1834). Lors de l'Exposition universelle de 1855 à Paris est organisée une rétrospective de son œuvre. Il est fait officier de la Légion d'honneur en 1851.
Decamps grave par intermittence entre 1822 et 1858 : 20 eaux-fortes, 100 lithographies et 13 bois. Les sujets traités sont principalement, outre la reproduction de ses propres tableaux, des scènes de chasse ou orientales, des animaux et des caricatures politiques. Il a publié des lithographies en portfolios et a collaboré à plusieurs périodiques comme Le Figaro, La Caricature et L'Artiste.
L'aquarelle tient une grande place dans son œuvre dessiné. Le Musée du Louvre conserve un fonds important de dessins et de manuscrits de l'artiste.
Un cachet "vente Decamps" a été créé lors de la vente de 1970, malheureusement sans catalogue. Ce cachet, dont nous n'avons pas la reproduction, est souvent apposé sur le montage du dessin.
 
VENTE
1970, 19 juin, Paris, sans catalogue.
 
BIBLIOGRAPHIE
A. Moreau, Decamps et son œuvre, Paris 1869.
H. Beraldi, Les Graveurs du xixe siècle. Guide de l'amateur d'estampes modernes, t. V, Paris 1886, pp. 147-153.
D.F. Mosby, Alexandre Gabriel Decamps 1803-1860, 2 vol., New York et Londres 1977.
Williamstown 1984 : Alexandre Gabriel Decamps 1803-1860, cat. par D.B. Cass et M.M. Floss, Williamstown, Sterling and Francine Clark Art Institute, 1984.
 
 
Date de mise en ligne : mars 2010.
 

Frits Lugt, Les Marques de Collections de Dessins & d’Estampes | Fondation Custodia