numéro
L.874
intitulé de la collection
Poynter, Edward John
technique marque estampée, cachet sec, encre
couleur bleu, noir
localisation recto
dimension 5 x 5 mm (h x l)
  • 1921
Sir E. J. POYNTER (1836-1919), peintre, Londres. Dessins anciens.
 
Edward John Poynter, fils unique de l'architecte Ambrose Poynter (voir L.161), naquit à Paris mais vint de bonne heures à Londres où il reçut sa première éducation. En 1853 il fit à Rome la connaissance de Leighton, ce qui ne laissa pas d'influencer fortement son talent naissant. Retourna à Londres, puis commença en 1856 son apprentissage de trois ans à Paris chez Gleyre, émule d'Ingres, grâce à la recommandation de son oncle, le Bon de Triqueti. Premier envoi à la « Royal Academy » de Londres en 1861, membre de cet institut en 1877 et Président en 1896, jusqu'en 1918. L'antiquité lui a toujours fourni les sujets de ses tableaux ; il exécuta aussi d'importants travaux de décoration. En 1871 il fut nommé Professeur d'Histoire de l'Art au « University College » à Londres, poste dont il se démit lorsqu'en 1875 il devint directeur des écoles d'art à Kensington. Ses idées, saines, sont résumées dans son livre Ten lectures on art (1879). Directeur de la « National Gallery » de 1891 à 1905 ; ce musée fit d'importantes acquisitions sous sa direction. Créé « Sir » en 1902.
La collection du peintre comprenait environ 300 dessins anciens, pour la moitié de beaux spécimens des meilleurs maîtres (Michel-Ange 2, le Corrège, Claude Gellée 7, Poussin, du Guide 1 très beau, Pisanello, du Titien 2 très beaux, Dürer 3, Cellini, Bandinelli, Holbein, de Giov. da Udine 2 très beaux, Fra Bartolommeo, Rembrandt 7, Rubens, Raphaël, L. Signorelli, etc.). La collection remontait à son arrière-grand-père maternel, le sculpteur Thomas Banks († 1805, voir L.2423). Sa grand-mère, Mme Forster, en avait hérité, et à sa mort, en 1856, la collection avait été divisée entre le père de notre peintre et son oncle, le Bon de Triqueti (voir L.1304). Sir Edward Poynter avait plus tard augmenté ce noyau par des achats personnels. - T. Borenius, dans le Burl. Mag. 1916 XXIV, p. 271, a commenté deux de ses dessins, l'un de Carpaccio, l'autre de Montagna.
 
VENTE : 1918, 24-25 avril, Londres (chez Sotheby). Dessins anciens. Le plus haut prix parmi les dessins italiens fut réalisé par un dessin de Bart. Montagna, Figure de femme debout, coll. Mayor, £ 960. Le dessin de Signorelli, Démons, apparemment le seul qui restait dans une collection particulière, fit £ 400. Puis Fra Bartolommeo, La Vierge avec l'Enfant et un Ange £ 260, Carpaccio, Procession religieuse, des coll. Resta, Marchetti, Somers, Hudson et Reynolds, £ 380, L. Carracci, Etude de femme tenant un vase dans ses bras étendus £ 125, le Corrège, Femmes et enfants £ 72, Lorenzo di Credi, Tête d'homme avec chapeau £ 290, Ecole florentine, Figure drapée £ 120 et même prix pour une étude de deux figures drapées par Lippi ; Guido Reni, Etude pour la Libéralité £ 56, Michel-Ange, Nu d'Homme, avec les proportions £ 96, le Pérugin, Ange volant £ 170, Pisanello, Sanglier, £ 60, Titien, Paysage £ 100, Nanni, deux Compositions d'ornements £ 80 et £ 76, et plusieurs du Parmesan et de Jules Romain. Les beaux dessins de Claude, qui représentaient avec plusieurs du Poussin l'école française, firent : Paysage au soir, temple à gauche £ 160, Paysage avec long pont dans le fond à gauche, dédié à H. van Helmare (Halmaele ?) 1663, £ 145, Paysage avec Jacob luttant avec l'Ange, 1670, £ 320, Paysage avec le départ d'Hagar £ 350, puis encore 6 autres. Dans les écoles du nord d'abord deux superbes Dürer £ 1580 et Ste Catherine £ 1100, tous les deux à la plume, un dessin primitif attr. à Hugo van der Goes, Femme debout, £ 46 et un autre, Descente de la croix £ 60, P. Brueghel, Moulin à eau £ 175, Bakhuyzen, Vaisseau £ 70, Koninck, Vue de Dordrecht £ 46, Molijn, Ferme £ 60, Moucheron, Parc avec fontaine £ 92, Saenredam, Intérieur de l'église Ste Marie à Utrecht £ 54, W. van de Velde, Calme plat avec vaisseaux £ 70, et de Rubens une étude pour le tableau où il s'est représenté, avec sa femme et son enfant, autrefois à Blenheim Palace £ 400. Sous le nom de Rembrandt figuraient onze dessins : Sujet de l'histoire de Job ou de Tobie, intérieur, £ 330, L'Homme de douleurs £ 120, Jeune boiteux £ 110 et Oriental assis près d'une table £ 80. - Produit £ 12.093 1s.
On trouve, sous les nos 1 à 87 d'une vente faite à Londres, chez Christie, le 19 janvier, 1920, « The remaining works of the late Sir Edward Poynter » (dessins et aquarelles 59, peintures 5), et des œuvres d'autres artistes, provenant de sa succession.
 

Frits Lugt, Les Marques de Collections de Dessins & d’Estampes | Fondation Custodia