numéro
L.970
intitulé de la collection
Abbott, Francis
technique marque estampée, cachet sec
couleur
localisation montage, recto
dimension 11 x 9 mm (h x l)
3 renvois  
  • 1921
  • 1956
  • depuis 2010
F. ABBOTT (2e moitié du XIXe siècle), Edimbourg. Dessins.
 
Cet amateur, sur lequel Fagan ne donne d'autre renseignement que l'adresse : 25 Moray Place, possédait une collection très nombreuse de dessins, principalement anciens. Bien qu'homme de goût et collectionneur enthousiaste, on relève beaucoup de fausses attributions à sa vente après décès, vers la fin du XIXe siècle. - Signalons encore qu'un F. A. Abbott fit don au British Museum, en 1880, d'un certain nombre de dessins par J. W. Abbott (1763-1827 [correction éd. 2010: 1764-1851]), mais ces feuilles ne portent par la marque ci-contre.
Autre marque, figurant son cimier, au L.2800.
 
F. ABOTT, Edimbourg.
 
F. Abott marquait parfois les dessins et les estampes de sa collection de ses initiales [L.970a et L.970b]. On les trouve p. e. sur des eaux-fortes de Rembrandt, provenant d'excellentes collections anglaises. Voir notre L.970 où le nom est par erreur écrit avec deux b. Certaines feuilles avaient été réalisées avant la vente ci-dessous, comme p. e. un beau dessin de Fragonard cédé au Musée d'Ixelles.
La marque [L.970a ou L.970b], écrite à la main, se rencontrait notamment sur les feuilles de la vente ci-dessous. Beaucoup de dessins portaient en plus des marques de provenances illustres, comme Fountaine Walker, Gibbs, Hibbert, Peart, Esdaile et Dighton.
 
VENTE : 1922, 22-23 novembre, Bruxelles (chez Fiévez). 186 Dessins anciens et modernes, 100 eaux-fortes de Rembrandt et 92 nos d'estampes diverses, tous portant la marque L.970.
 

FRANCIS ABBOTT (Exeter 1801-Édimbourg 1893), secrétaire du service postal, Édimbourg. Dessins et estampes.

Francis Abbott est né en 1801 (contrairement à ce que dit Boase, voir bibliographie). C’est le deuxième fils de John White Abbott (1764-1851), d’Exeter. Cet apothicaire et artiste amateur avait été l’élève de Francis Towne. Les deux artistes ont certainement été très proches car Towne fut le parrain de Francis Abbott et ce dernier est mentionné dans le testament de Towne (voir Bury 1962). L’artiste avait d’ailleurs donné un dessin à son filleul en 1780, si on en croit l’inscription sur une feuille conservée à la Tate Gallery de Londres (inv. T08567). En 2008, un album de dessins de John White Abbott et de quelques membres de sa famille, dont son fils, Francis, fut vendu et témoigne du fait que ce dernier a également dessiné (2008, 4 décembre, Londres, Sotheby’s, no 127).
Francis Abbott a travaillé pour le service postal de Londres de 1822 à 1846, avant d’être nommé secrétaire du service postal écossais à Édimbourg en 1846, emploi qu’il occupera jusqu’à sa retraite en 1868. Il habitait alors 25 Moray Place à Édimbourg, où il décède le 11 septembre 1893.
Abbott était membre de la Society of Antiquaries of Scotland. Il a donné des dessins et des eaux-fortes de son père au British Museum de Londres en 1880 (inv. 1880,0313,4-22), ainsi que quelques-uns de ses dessins à la National Gallery of Scotland en 1886.
Il a lui-même constitué une collection de dessins et d’estampes, comme Lugt nous l’a appris. Après son décès, sa collection fut dispersée dans une première vente en 1894 à Édimbourg, que Lugt ne mentionne pas. Une autre partie fut dispersée dans une seconde vente (comme Collection de Sir F. Abott d’Édimbourg) en 1922 à Bruxelles. Beaucoup de dessins dans cette vente portent la marque L.970 de notre collectionneur. Certaines feuilles, visiblement proposées dans la première vente déjà, n’avaient pas dû être vendues à ce moment-là (par exemple un dessin de Wouwerman, lot 283 dans la vente de 1894, puis passé dans la vente de 1922 et aujourd’hui à la Bibliothèque Royale de Belgique, Bruxelles, inv. S.III 40212).
La marque de collection (L.970), estampée à sec, a été signalée au recto des dessins ou – le plus souvent – au recto des montages : Cambridge, Harvard Art Museums, inv. 1965.199 comme copie d’après Nicolaes Berchem (dans la vente de 1894 partie du lot 291) ; Paris, Fondation Custodia, inv. 1972-T.24 comme Andrea Boscoli (id., probablement partie du lot 149 comme Tempesta) ; New York, The Metropolitan Museum of Art, inv. 1978.516.1 comme Fragonard (id., partie du lot 337). Quant aux dessins passés dans la vente de 1922, la Bibliothèque Royale de Belgique à Bruxelles en conserve plusieurs : inv. S.III 40223 (lot 100 dans la vente de 1922 comme Biagio Pupini) ; inv. S.III 40209 comme Natoire ; inv. S.III 40207 comme Abraham Genoels ; inv. S.III 40216 comme Carlo Cignani, par exemple. Pour ces dessins, le cachet sec se trouve sur un même type de montages blancs avec des lignes d’encadrement à la plume et à l’encre noire, assortis d’une attribution inscrite en bas. Il est sans doute possible d’associer ce montage à Abbott. Dans d’autres cas, Abbott a apposé sa marque sur des montages anciens, déjà existants. Notons que la marque a parfois été perdue quand le montage a été enlevé.
Ses initiales inscrites FA (L.970a et L.970b) ont été apposées sur des estampes : Paris, Fondation Custodia, Collection Frits Lugt, inv. 3860 Rembrandt, David en prières, et inv. 4673 Rembrandt, Fuite en Égypte, effet de nuit. Ces deux eaux-fortes sont passées dans la vente de 1894 (parties des lots 432 et 437).
Nous n’avons en revanche jamais vu la marque L.2800.

SOURCE
A. Wyatt Thibaudeau, Dictionnaire des marques et monogrammes d’amateurs, manuscrit, Berlin, Kupferstichkabinett, WGa 0 19, fol. 295.

VENTES
1894, 22-26 janvier, Édimbourg, chez Dowell, Catalogue of the Abbott Collection of Original Drawings, Etchings and Engravings by the Ancient Masters, Valuable Library in Art Literature, Objects of Art in Bronze, China, Etc. Formed by the Late Francis Abbott, Esq., 25 Moray Place, Edinburgh. Total : 778 nos (dessins, estampes, bronzes, livres). (Lugt Rép. 52191).
1922, 22-23 novembre, Bruxelles, chez Fiévez, Collection de Sir F. Abott d’Édimbourg (Écosse). Catalogue d'une belle collection de dessins et eaux-fortes anciens. Total : 352 nos dont 10 numéros sans œuvres (dessins et estampes, pour les dernières, de Rembrandt principalement). (Lugt Rép. 84276).

BIBLIOGRAPHIE
L. Fagan, Collectors’ Marks, Londres 1883, no 183.
F.E. Baines, Forty Years at the Post-Office. A Personal Narrative, 2 vols, Londres 1895, vol. 1, p. 257.
F. Boase, Modern English Biography.Containing many thousand concise memoirs of persons who have died since the year 1850, vol. 1, Truro 1892, s.v. Abbott, Francis.
A.P. Oppé, ‘John White Abbott of Exeter’, The Walpole Society, XIII, 1924-1925, pp. 67-84, (voir pp. 68, 70, 71, 75).
A. Bury, Francis Towne. Lone Star of Water-colour Painting, Londres 1962, p. 56.
N. Stogdon, A Descriptive Catalogue of the Etchings by Rembrandt in a Private Collection, Switzerland, s.l. 2011, p. 349.


Date de mise en ligne: juillet 2016 ; dernière mise à jour : octobre 2016.


Frits Lugt, Les Marques de Collections de Dessins & d’Estampes | Fondation Custodia