numéro
L.972
intitulé de la collection
Friedrich August II de Saxe
technique marque estampée, encre
couleur brun, noir
localisation
dimension 15 x 11 mm (h x l)
2 renvois  
  • 1921
  • 1956
FRIEDRICH AUGUST II (1797-1854), roi de Saxe, Dresde. Estampes et dessins.
 
Friedrich August, corégent du roi Anton à dater de 1830, et roi à partir de 1836, commença de bonne heure, vers 1815, à se former une collection d'estampes et de dessins. Il montra ainsi l'esprit collectionneur, si propre aux princes de Saxe, et qui venait de se manifester si brillamment chez son oncle, le duc Albert, créateur de l'Albertina à Vienne. D'abord, il réunit les œuvres de Nanteuil, Edelinck, des Drevet, Poilly, Schmidt et Wille, et à la vente Rigal, de 1817, acquit des Le Brun, Morghen, etc. Peu à peu son goût préféra les maîtres plus anciens (Dürer, Lucas de Leyde, Marc-Antoine, vente Becker 1819) et enfin les aquafortistes hollandais et flamands (vente Schneider 1820). Ses achats les plus considérables furent faits aux ventes Schwarzenberg en 1826 à Leipzig, Einsiedel 1833, Sternberg-Manderscheid 1836 et 1845, von Rumohr 1846, ces trois à Dresde, à la vente Verstolk, Amsterdam 1847-1851, et à la vente Otto-Clauss, Leipzig 1851-1852. Fit aussi de nombreuses acquisitions chez R. Weigel et d'autres marchands. Achat en bloc de la collection d'eaux-fortes de D. Püttrich de Leipzig. Le nombre des feuilles réunies s'élevait ainsi à 110.000 pour les estampes, et à quelques centaines de dessins, de différentes époques et écoles. L'ancienne école hollandaise y excelle. La collection a été organisée par J. G. A. Frenzel (voir ci-dessous). Elle est installée dans un édifice situé à côté de l'Académie, sur la Brühlsche Terrasse. Après la mort du roi elle n'a plus été augmentée et elle a passé en fidéicommis, d'abord à la reine Marie, puis au prince Georg plus tard roi, et enfin au prince Johann-Georg, le propriétaire actuel. Voir : J. G. A. Frenzel, Die Kupferstich-Sammlung Friedrich August II, Leipzig 1854, du même : König Friedrich August als Kunstfreund und Kunstsammler, et l'article de Schubert-Soldern dans Mittheilungen aus den Sächsischen Kunstsammlungen II.
Des marques ci-contre la petite [L.971] est la plus ancienne et date de 1834 environ ; la grande [L.972] a servi après pour les pièces plus modernes. Voir une autre marque L.51.
 
VENTES
I. 1856, 17 novembre et jours suivants, Leipzig (expert R. Weigel). Doubles. Catalogue paru à Dresde et rédigé par Paul Frenzel, fils du conservateur J. G. A. Frenzel † mentionné ci-dessus. 2186 nos, y compris quelques dessins.
 
II. 1900, 20 mars, Leipzig (chez C. G. Boerner). Doubles, feuilles de Dürer, Chodowiecki, les petits maîtres allemands, les graveurs hollandais, etc.
 
FRIEDRICH AUGUST II , Dresde.
 
Signalons encore, sur cette collection, la belle série de reproductions publiée par H. W. Singer, Zeichnungen aus der Sammlung Fr. Aug. II in Dresden, Munich 1921. Dans les années qui suivirent la guerre de 1939-1945, lorsque l'héritier des collections dut quitter la Saxe par suite de l'invasion russe, plusieurs dessins anciens furent vendus à l'amiable. Quelques-unes des meilleures feuilles de Rembrandt passèrent ainsi dans des collections américaines et anglaises. A la série des plus importantes ventes d'estampes ci-dessous ajoutons celle des livres illustrés, 1928, 21-22 juin, Berlin, chez Max Perl.
 
VENTES
IV. 1927, 4 mai, Leipzig (chez Boerner). Vente combinée avec celle de la collection Wünsch. De Friedrich August II : bois de Altdorfer, Baldung, Cranach, Huber, Resch, Schäufelein, Schorpp (la Vierge, 10.500 M.).
 
V. 1928, 7-9 mai, Leipzig (même dir.). Vente combinée avec celle des collections Güttler et Rumpf. De Friedrich August II : Maître anonyme de l'école de Mantegna, La Vierge dans la grotte (B. XIII, n° 9) 16.000 M. ; Anonyme italien XVe siècle, Hercule et Anthée 22.000 M. ; Baccio Baldini, 8 feuilles des « tarocchi » 16.000 M. ; J. de Barbari ; da Brescia ; Campagnola ; Ag. Carracci ; J. Francia ; le Maître de la plus grande Passion viennoise, La Vierge sur son trône, entre St. Théodore et St. Catherine 29.000 M. ; Mocetto ; Monogrammiste I.I.CA., La Nativité 10.000 M. ; Montagna ; des nielles ; Marc-Antoine (série nombreuse) ; Robetta, St. Sébastien et St. Roch 10.000 M. ; Nicoletto da Modena, La Nativité 18.000 M. ; etc. - Produit pour les estampes provenant de Friedrich August, 232.733 M.
 
VI. 1928, 15-16 novembre, Leipzig (même direction). Estampes anciennes, surtout de l'école néerlandaise des XVe et XVIe siècles (Duhameel, Gossaert, Lucas de Leyde, van Meekenen, F. v. B. de Bruges, Vellert, maître de Zwolle (Adoration des mages 12.000 M.).
 
VII. 1932, 8-9 novembre, Leipzig (même direction). Estampes anciennes. Vente combinée avec la collection Fürstenberg à Donaueschingen. Estampes italiennes du XVe siècle.
 
VIII. 1933, 22-24 mai, Leipzig (même direction). Vente combinée avec la collection Northwick. Estampes anciennes (école hollandaise avant Rembrandt e. a.). Produit des feuilles provenant de la coll. F.A. II, 219.068 M.
 
IX. 1933, 14-15 novembre, Leipzig (même direction). Vente composée. Estampes anciennes hollandaises. Eaux-fortes de Adam Elsheimer.
 
X. 1934, 14-15 mai, Leipzig (même direction). Estampes anciennes. Vente composée.
 
XI. 1937, 1 décembre, Leipzig (même direction). Estampes anciennes. Gravures au burin, xylographies et eaux-fortes du XVe au XVIIe siècle.
 
XII. 1943, 30 mars - 1 avril, Leipzig (même direction). Vente composée. Estampes du XIXe siècle.
 

Frits Lugt, Les Marques de Collections de Dessins & d’Estampes | Fondation Custodia