numéro
L.1020
intitulé de la collection
Koch, Friedrich
technique marque estampée, encre
couleur noir
localisation verso
dimension 12 x 12 mm (h x l)
1 renvoi  
  • 1921
  • 1956
  • depuis 2010
F. KOCH (vers 1770-1832), peintre et graveur, Mannheim. Estampes.
 
Friedrich Koch, né à Buxweiler en Alsace, fut élevé par son père, puis à Dusseldorf. Il alla ensuite se fixer à Mannheim, mais comme il se fit marchand et ne vendit point ses œuvres, il devint un artiste oublié. Ses gravures sont pourtant très habiles d'ailleurs fortement inspirées de Rembrandt et Dietrich. Il peignit aussi des portraits tant en grand format qu'en miniature. La collection considérable d'estampes anciennes qu'il avait réunie resta longtemps dans la famille et ne fut vendue qu'en 1875 à Boerner de Leipzig qui en disposa, à l'amiable, entre différents marchands et amateurs. Cet ensemble se distinguait par les estampes de Dürer et des petits-maîtres allemands, ainsi que par les œuvres de Rembrandt, Potter, Waterloo et d'autres hollandais du XVIIe siècle.
 
F. KOCH, Mannheim.
 
La date de naissance est 1771.
 

FRIEDRICH KOCH (Buxweiler 1771-Mannheim 1832), peintre de portraits et graveur, Mannheim. Estampes.

Les héritiers de Friedrich Koch ont vendu la plus grande partie de la collection à Boerner de Leipzig, en 1875, mais le restant des œuvres ne s’est trouvé sur le marché qu’en 1889, lors de la vente organisée par Rudolf Bangel à Francfort-sur-le-Main.
Parmi les acheteurs auxquels Boerner avait vendu à l’amiable des estampes de la collection Koch, figure Engelbert Seibertz (1813-1905), avec 6 eaux-fortes de Berchem, 24 de Waterloo, 20 de Karel Dujardin, et d’autres encore : d’Allaert van Everdingen, de Paulus Potter ou de Rembrandt. Ces estampes, toutes avec le cachet décrit ici, sont conservées depuis lors au Kunst-und Kulturmuseum de Dortmund.
Le cachet a été repéré sur le marché de l’art sur une eau-forte de Rembrandt, Mendiants à la porte d’une maison (vente 2007, 20 septembre, Londres, Sotheby’s, no 34), avec les marques d’Artaria (L.33) et du Dr. Julius Elischer de Thurzóbánya (L.807 et L.824).
Nous ignorons sur quelles estampes et quels dessins précisément Koch a mis son cachet, et nous ne savons pas, non plus, sur quelles œuvres graphiques il a pu apposer son paraphe (L.1019).

VENTE
1889, 26 septembre, Francfort-sur-le-Main, Rudolf Bangel, Verzeichniss einer Kunstwissenschaftlichen Bibliothek sowie einer Sammlung Kupferstiche und Handzeichnungen aus dem Nachlasse des in Mannheim verstorbenen Kupferstechers und Zeichners Fr. Koch, nos 276, dont les estampes nos 22-30, 131-235, et les dessins nos 236-246. (Lugt Rép. 48467).

BIBLIOGRAPHIE
Dortmund 2013 : Altpapier meisterhaft. Die Graphiksammlung des Engelbert Seibertz (1813-1905), cat. de S. Brakensiek et C.S. Klein, Dortmund, Museum für Kunst und Kulturgeschichte, 2013, p. 42.


Date de mise en ligne : novembre 2013.


Frits Lugt, Les Marques de Collections de Dessins & d’Estampes | Fondation Custodia