numéro
L.1373
intitulé de la collection
Olivier, Henry Stephen
technique marque estampée, encre
couleur noir
localisation recto
dimension 14 x 12 mm (h x l)
  • 1921
  • 1956
  • depuis 2010
Marque non identifiée, probablement anglaise, assez fréquente sur de bons dessins anciens.
 
H. S. OLIVIER (1796-1866), Potterne Manor (Wiltshire). Dessins anciens.
 
Cette marque, mentionnée dans notre volume principal [1921] comme inconnue, est celle du colonel Henry Stephen Olivier, qui posséda une collection de dessins d'anciens maîtres hollandais du XVIIe siècle et de l'école italienne des XVIe et XVIIe siècles. C'est à Paris qu'il mit la main sur un carton de dessins anciens, rapporté ensuite en Angleterre, dont quelques feuilles portaient des marques réputées. Après sa mort, une partie de la collection fut probablement vendue à l'amiable. C'est ainsi qu'on peut expliquer l'achat par le British Museum, en 1870, d'un dessin portant la marque Olivier. Pendant la première guerre mondiale (1914-1918) ses dessins furent exposés à l'Ashmolean Museum à Oxford. La petite-fille du collectionneur, Mlle Maud Olivier, à Headington, près d'Oxford, posséda une autre partie de la collection qui fut dispersée dans les ventes suivantes.
 
VENTES :
I. 1920, 6 juillet, Londres (chez Sotheby). 54 dessins anciens de qualité moyenne.
 
II. 1948, 21 juillet, Londres (même direction). Un lot de dessins anciens, même genre.
 

HENRY STEPHEN OLIVIER, Esq. (Clifton, Bedfordshire 1795-1864 Torquay), Potterne Manor, Wiltshire.Dessins anciens.

« Potterne Manor House, a handsome modern mansion, beautifully situated in the midst of the most picturesque and diversified scenery is the seat of Henry Stephen Olivier, Esq., lieutenant-colonel in the army, and a magistrate for the county. Lieut.-Colonel Olivier is the grandson of Daniel Josias Olivier, Esq., an eminent merchant of the city of London, and the descendant of an ancient family of French extraction. He raised an independent troop of yeomanry cavalry during the disturbances of 1831, and was high sheriff in 1843 » (B. Clarke, The British Gazetteer, Political, Commercial, Ecclesiastical, and Historical, vol. III, London 1852, p. 411). Cette mention précise la figure du collectionneur, Henry Stephen Oliver, né le 14 août de l’année 1795 (et non pas 1796). C’est une autre mention qui nous donne la date de son décès le 21 février 1864 (et non pas en 1866), comme l’indique la nécrologie parue dans The Gentleman's Magazine, April 1864, p. 537 : « Feb. 21... At Torquay, suddenly, aged 68, Lieut.-Col. Henry Stephen Olivier, of Pottern, Wilts. He was formerly in the 65th Regt., but retired in 1841 ».
Sa marque a été signalée sur des dessins conservés au British Museum, à Londres (inv. 1870,0514.1210 comme Raymond Lafage), au Courtauld Institute of Art de Londres (inv. D. 1952.RW.1033 comme attribué à Bartolomeo Biscaino), ou à la National Gallery of Scotland d’Edimbourg (inv. D.5024 comme Federico Zuccaro), mais aussi sur certaines feuilles passées dans le commerce de l’art (vente 2005, 26 janvier, New York, Sotheby’s, no 106 comme Cesare Nebbia ; vente 2006, 4 juillet ; Londres, Bonhams, no 254A comme Cesare Nebbia ; K. Bellinger & F. Härb, Master Drawings, New York 2013, no 12 comme Simone Cantarini ; vente 2014, 19 mars, Paris, E. Caudron, no 41 comme Dirk van Berghen).

SOURCE
A. Wyatt Thibaudeau, Dictionnaire des marques et monogrammes d’amateurs, manuscrit, Berlin, Kupferstichkabinett, WGa 0 19, folio 244.

BIBLIOGRAPHIE
L. Fagan, Collectors' Marks, Londres 1883, no 613 (comme non identifiée).


Date de mise en ligne : décembre 2015.


Frits Lugt, Les Marques de Collections de Dessins & d’Estampes | Fondation Custodia