numéro
L.2004
intitulé de la collection
Behague, Octave de
technique marque estampée, encre
couleur rouge
localisation verso
dimension 4 x 4 mm (h x l)
  • 1921
Comte O. de BEHAGUE (1827 ou 1828-1879), Paris. Estampes.
 
Le comte Octave de Behague brille parmi les plus célèbres bibliophiles et iconophiles français. Après avoir été pendant quelque temps attaché d'ambassade, il se retira dans la vie privée et se livra à la passion de la collection. C'est l'art, dans toutes ses manifestations, qui le captivait. Il a formé une réunion de près de 3000 estampes de choix, particulièrement riche en pièces historiques et en portraits, et l'une des plus belles au point de vue de l'école française du XVIIIe siècle. L'ornement, le costume, la danse, l'équitation, l'escrime, la chasse, tout le côté actif et pittoresque de la vie fut l'objet de ses plus constantes et de ses plus heureuses investigations. Sa devise était : « Bon Guet chasse mal Aventure ». Il avait aussi réuni une bibliothèque de livres rares et précieux, qui passait pour l'une des plus belles du siècle et qui le fit admettre au nombre des membres de la Société des Bibliophiles français, en 1861. Dispersée après sa mort, en 1880, elle produisit une somme de 660.000 fr. environ. Ses collections entières réalisèrent 930.000 fr.
Le Cte de Behague s'était signalé aussi par sa restauration du beau château ancien de Courances. Ses filles, la marquise de Ganay et la comtesse de Béarn, continuent les traditions de leur père ; leurs trésors d'art sont célèbres.
 
VENTE : 1877, 19 février-3 mars, Paris (experts Danlos & Delisle). Estampes. Cette riche vente fit une vive sensation dans le monde des iconophiles. On peut s'en rendre compte par la liste des raretés suivantes : parmi les portraits français P. Drevet, Christine-Caroline de Wurtemberg, 1r ét. non décrit 955 fr. et l'état décrit 790 fr., Louis XV unique, av. t. lettre 2405 fr. ; P. J. Drevet, Bossuet 2e ét. 700 fr. ; C. Drevot, Oswald, av. l'inser. 705 fr. ; superbe série de G. Edelinck, e. a. Desjardins en 1r ét. 1055 fr. ; Firens ; belles séries de Gaultier et Th. de Leu ; de Michel Lasne, Anne d'Autriche, rare 501 fr. ; A. Masson, le rarissime 1r ét. de Denis Marin 700 fr. ; J. Morin, Mazarin 1r ét. ; Nanteuil, les 2 portraits de Louis XIV, R. D. 156, 600 fr. et 530 fr. pour le R. D. 161, Marie Louise de Gonzague, 1r ét. 655 fr., Turenne 2e ét. 990 fr., P. van Schuppen, van der Meulen, av. t. l. 551 fr. Puis A. Trouvain, les 6 appartements et la fam. de Lorraine 2505 fr., Callot et Delaulne. - Parmi les écoles étrangères : J. Amman, la Csse d'Entremont 1000 fr. ; Falck, Copernic av. t. l. 400 fr. ; M. Zundt, Charles IX 490 fr. ; et d'autres pièces rares de Hollar, Goltzius, Hondius, Wierix (Henri III non décrit 660 fr., Henriette de Balzac 685 fr.), Strange et Suyderhoef (épr. extra de la Paix de Munster 1000 fr.). - Dans les estampes françaises du XVIIIe siècle, quantité de pièces introuvables et belles de Baudouin, en premiers états (e. a. le Lever 990 fr.), Boilly, Borel-Giraud, Deux intérieurs avec jeunes femmes, 1789, 1260 fr. et deux autres 1090 fr., Chardin, Janinet, Challe (ou Schall), Dagoty, Debucourt (Le Menuet et La Noce 3505 fr., La Prom. publ. av. t. l. rarissime 900 fr., même ét. de l'Escalade 4950 fr., La Rose et La Main 1900 fr.), Eisen, Fragonard, Freudeberg (sa suite du Monument du Costume, avec les nos, 2100 fr. ; dans la vente de la bibliothèque en 1880 cette 1re série fit 6520 fr., et la 2e et la 3e av. l. l. 17.100 fr.), Greuze, Lancret, Lavreince, Moreau (e. a. la 2e suite du Monument du Costume, avec A. P. D. R., 1700 fr.), A. de St. Aubin en états rares, Sergent, Taunay-Descourtis (La Suite de 4 : Noce, Foire, Rixe, Tambourin, av. t. l. 1500 fr.), Vanloo et Watteau. La collection était aussi particulièrement riche en portraits de Marie-Antoinette. Le catalogue s'ouvrait par une intéressante série d'almanachs, de 1646 à 1839 (230 nos) et se clôturait (nos 2761-2776) par quelques dessins français. - Produit total 314.936 fr.
 

Frits Lugt, Les Marques de Collections de Dessins & d’Estampes | Fondation Custodia