numéro
L.2021a
intitulé de la collection
Petiet, Henri M.
technique marque estampée, cachet sec
couleur
localisation recto
dimension 12.5 x 18 mm (h x l)
1 renvoi  
  • 1956
  • depuis 2010
H. M. PETIET (né en 1894), éditeur, libraire et marchand d'estampes et de dessins, Paris.
 
Henri M. Petiet, né à Saint-Prix (Seine-et-Oise) le 17 août 1894, fit ses études classiques à Paris, au lycée Condorcet. Fut d'abord, et très jeune, bibliophile ; puis, à partir de 1919, collectionna les estampes, dessins, tableaux. L'évolution des circonstances lui rendant de plus en plus difficile l'assouvissement de ses constants désirs d'achats, il devint marchand en 1925. Installé à ses débuts dans son appartement de la rue d'Assas, il se spécialise dans l'édition et la vente d'œuvres d'artistes contemporains : Bonnard, Vuillard, Maillol, Luce, Signac, Roussel, Maurice Denis, Laprade, Matisse, Rouault, J. Villon, Vlaminck, R. Dufy, Laboureur, Derain, Picasso, Marie Laurencin, Boussingault, Dunoyer de Segonzac, Roger de la Fresnaye, Pascin, P. Dubreuil, Gromaire, Goerg. Il étendit ensuite, et progressivement, le champ de ses activités aux maîtres et petits maîtres du XXe siècle, puis aux anciens. Fin 1933, il prit un magasin 8 rue de Tournon, à l'enseigne de « la Belle Epreuve ». Peu après, désireux d'étendre son champ d'action aux Etats-Unis, il se fit représenter à New-York par un de ses amis, Jean Goriany, qui y exerça jusqu'au début de 1943. Du début de 1936, jusqu'à son décès fin 1951, il eut pour collaborateur à Paris un autre de ses amis, également collectionneur, Etienne Chebroux. Editeur du « Contrerimes » de P. J. Toulet, gravures au burin de J. E. Laboureur, impression de Daragnès, 1930.
 

HENRI MARIE PETIET (Saint-Prix, Seine-et-Oise, 1894-1980), éditeur, libraire et marchand d’estampes et de dessins. Paris.

Enfin, Christine Oddo a écrit une importante biographie de Petiet, parue aux Éditions des Cendres en 2017. Pour toute information supplémentaire sur Petiet, sa carrière et ses multiples contacts, nous renvoyons nos lecteurs à cet ouvrage. Précisons, ici, que Petiet fut l’auteur d’une « Étude sur l’œuvre gravé de Pablo Picasso » qui n’a pas été publiée, mais que l’on trouve désormais en annexe dans ce livre (pp. 275-284).
Le cachet décrit ici a été apposé sur toutes les planches non signées de Picasso faisant partie de la suite Vollard et provenant d’Henri M. Petiet ‒ cela sur les impressions proposées dès la première vente du 12 juin 1991 et jusqu’à la dernière, de 2017, organisée par Ader Nordmann à l’Opéra-Comique à Paris les 25 et 26 novembre 2017 (p. 12). Cette initiative devint en effet nécessaire à partir du moment où de fausses signatures commencèrent à apparaître sur des estampes de la suite Vollard, que Picasso n’avait pu signer de son vivant dans leur intégralité.
Pour plus d’informations sur les collections du baron Henri-Marie Petiet, nous renvoyons le lecteur à la notice du cachet composé des initiales de Petiet dans un ovale, cachet créé après son décès pour marquer au verso les estampes de sa collection au fur et à mesure de leur mise en vente publique, L.5031.

BIBLIOGRAPHIE
Chr. Oddo, L’Art et son marchand. Henri Marie Petiet, Paris 2017.


Date de mise en ligne : février 2017 ; dernière mise à jour : novembre 2017.


Frits Lugt, Les Marques de Collections de Dessins & d’Estampes | Fondation Custodia