numéro
L.2127
intitulé de la collection
Demidoff, Anatole de
technique marque estampée, encre
couleur noir
localisation recto
dimension 5 x 12 mm (h x l)
2 renvois  
  • 1921
  • depuis 2010
Prince DEMIDOFF (1812-1870), San Donato (Italie). Œuvres de Raffet.
 
San Donato est le nom qui fut donné à la célèbre collection d'œuvres d'art de toute nature, rassemblée par différents membres de la grande famille russe des Demidoff, dans leur palais de San Donato, près Florence. C'est Nicolas Nikitich, comte de Demidoff (1773-1828) qui, obligé par sa mauvaise santé d'abandonner la carrière militaire et de se fixer en Italie, fit construire sur les ruines d'une ancienne abbaye la villa de San Donato ; il y créa une magnifique galerie de tableaux. Il eut deux fils : Paul (1798-1840) et Anatole (1812-1870). Le premier, élevé au Lycée Napoléon à Paris, servit dans l'armée russe de 1812 à 1826 et devint en 1831 gouverneur civil de Roursk. Le second, Anatole de Demidoff, est celui dont proviennent les aquarelles de Raffet qui portent le timbre reproduit. Elevé à Paris, il devint gentilhomme de la chambre de l'Empereur de Russie, longtemps attaché à l'ambassade russe à Paris, puis à celles de Rome et de Vienne. Il résida aussi à San Donato, où il fonda une fabrique de soie ; c'est à cette occasion que le Grand-Duc de Toscane lui conféra le titre de Prince de San Donato. En 1841, il épousait à Rome la princesse Mathilde, fille du roi Jérôme, mais se séparait d'elle en 1845, en assurant à sa femme une pension viagère de 200.000 roubles. Comme son père Nicolas, Anatole se montra philanthrope et protecteur des arts. Il réunit dans sa villa de San Donato une collection d'œuvres d'art de tous genres d'une grande richesse : tableaux de maîtres anciens et modernes, dessins et aquarelles (surtout de Raffet et de Lami), bronzes, meubles anciens, porcelaines, verreries, tapisseries, étoffes, pièces d'orfèvrerie, etc., et une très importante bibliothèque.
Ses relations avec Raffet remontent à 1837, époque à laquelle il organisait une expédition scientifique en Russie méridionale et en Crimée, expédition à laquelle participaient vingt-deux personnes, dont plusieurs savants français et, en qualité de dessinateur, Raffet. « Au départ, le grand seigneur et l'artiste se connaissaient à peine, au retour, Raffet, digne appréciateur des qualités d'un grand cœur, vouait à son Mécène une amitié qui ne s'est jamais démentie ». (A. Bry, Raffet et son œuvre, 1861, p. 37). De ce voyage (14 juin 1937 au 15 janvier 1838) Raffet rapporta une foule d'études, croquis, aquarelles, qui lui servirent pour l'illustration des trois éditions de la relation publiée par le prince Demidoff sous le titre Voyage dans la Russie Méridionale et la Crimée par la Hongrie, la Valachie et la Moldavie, parues en 1838-1848 (4 vol., 1 atlas et 1 album de 100 lithographies originales de Raffet), 1840 et 1854. En 1839 le prince envoya à ses frais, en Russie, le paysagiste André Durand, pour y dessiner les vues les plus remarquables ; ce fut la source de l'album Voyage Pittoresque et archéologique en Russie. En 1847, avec Raffet, il visita l'Espagne ; il consigna plus tard ses impressions de ce voyage dans ses Etapes maritimes sur les côtes de la Catalogne et de l'Andalousie 1858, 2 vol. On doit encore au prince Demidoff Des Slaves et des Russes (Moscou 1842 et Paris 1844). Raffet l'accompagna dans plusieurs de ses déplacements à San Donato ; il a plusieurs fois lithographié son portrait. Les collections du prince furent dispersées, après son décès, en 1870, en 10 ventes publiques, faites à Paris. Les quatre premières (expert F. Petit) comprenant les tableaux, dessins et marbres, produisirent 2.372.907 fr., et les 6 autres, objets d'art (expert Ch. Mannheim) 2.490.166 fr. Une autre série de ventes San Donato eut lieu en 1880, à la villa San Donato même, dont le nouveau propriétaire Paul Demidoff, neveu d'Anatole, se séparait en faisant l'acquisition du domaine de Pratolino. Plusieurs ventes de tableaux, dessins ou objets d'art, se rapportant à la collection San Donato ou aux Demidoff, avaient eu lieu aussi à diverses dates à Paris. Les citer toutes nous entraînerait trop loin ; nous nous bornerons à donner ci-dessous le compte rendu des deux où se retrouvent des feuilles de Raffet.
 
VENTES :
I. 1870, 8-10 mars (IVe vente A. de Demidoff, Paris (expert F. Petit). Aquarelles, dessins, pastels et miniatures. 312 nos (245 à 556). Les deux plus fortes enchères furent pour deux dessins aux crayons de couleur, de Decamps, le Dentiste, 20.000 fr. et le Barbier, 16.000 fr. Bon ensemble d'œuvres de Raffet : dessins, études, croquis, faits en Crimée, en Espagne et en Allemagne, livres de croquis, carnets de voyage ; 116 nos e. a. Soldats autrichiens, 69 aquarelles (de 20 à 150 fr.), Voyage en Espagne, lots de 6 à 72 feuilles, les plus chers 2052, 805, 777, 723 et 656 fr., Voyage en Crimée 250 feuilles en 2 lots de 1939 et 1972 fr., les carnets de voyage 40 à 122 fr. chacun, un lot de 17 carnets 2764 fr. - Les Eugène Lami, dont la vente comportait aussi une nombreuse et importante série, réalisèrent de hauts prix, par exemple, de la suite de 42 magnifiques aquarelles intitulée « Trois années à Londres » plusieurs entre 2400 et 5100 fr., 18 autres de 1000 à 2550 fr., le reste moins cher. De Lami encore : Exposition Universelle de Londres en 1851, 9 aquarelles, chaque de 500 à 1360 fr., et des sujets divers, 7 aquarelles e. a. le Départ pour le steeple-chase 2000 fr., les autres 230 à 1260 fr. Citons encore, de Pettenkofen, Camp de Bohémiens hongrois et Camp de Bohémiens valaques, 2 aquarelles 2220 et 2550 fr. - Produit 174.213 fr.
 
II. 1880, vacation des 7-8 avril, Florence, au Palais de San Donato (experts V. Leroy et Ch. Mannheim). Aquarelles et dessins des première et deuxième parties, et tableaux de la deuxième partie seulement. Résumé du catalogue, par ordre alphabétique ; les numéros renvoient aux nos du catalogue général. Dans les aquarelles et dessins (128 nos) on remarquait 71 nos de Raffet dont beaucoup de portraits de personnages et militaires autrichiens. Citons quelques principales enchères : Tête de colonne d'une demi-brigade 1798, aquarelle 300 fr., le Lendemain de la bataille, peloton de cuirassiers, aquarelle, 600 fr., Régiment d'infanterie du maréchal Paskewitch 620 fr., la Foire de Giurgewo en Valachie 800 fr., Dévouement du clergé catholique à Rome 720 fr., Feu de file, infanterie hongroise, régiment don Miguel 1030 fr. De Lami 7 aquarelles, et de J. B. Isabey une aquarelle représentant Napoléon dans son cabinet des Tuileries 880 fr.
 
ANATOLE DEMIDOFF.
 
Pour les autres marques d'Anatole Demidoff, voir L.2261b et L.3669.
 
BIBLIOGRAPHIE
Londres 1994 : Anatole Demidoff Prince of San Donato (1812-70), cat. par F. Haskell, S. Duffy, R. Wenley et D. Edge, Londres, Wallace Collection, 1994.
 
 
Date de mise en ligne : mars 2010.
 

Frits Lugt, Les Marques de Collections de Dessins & d’Estampes | Fondation Custodia