numéro
L.2214
intitulé de la collection
Houlditch junior, Richard
technique marque estampée, encre
couleur noir
localisation recto
dimension 2.5 x 6 mm (h x l)
1 renvoi  
  • 1921
  • 1956
  • depuis 2010
R. HOULDITCH († 1736), directeur de la Compagnie de la « South Sea », Londres. Dessins et estampes.
 
Richard Houlditch était, en 1720, directeur de la compagnie susdite. Il mourut à Hampstead, le 2 déc. 1736. Sa collection de dessins parait avoir été d'une belle qualité.
 
VENTES :
I. 1744, Londres. Estampes.
 
II. 1760, 12 février et 2 soirs suivants, Londres (chez Langford), Dessins. « The genuine, entire and valuable collection of drawings ». 211 nos d'une description des plus sommaires. - Il y eut peut-être une autre vente les 5-6 mars suivants.
 
R. HOULDITCH, Londres.
 
Dans la vente composée des 5-6 mars 1760, citée à la fin de notre article au volume principal, la provenance Houlditch ne comportait que des tableaux.
 
RICHARD HOULDITCH [junior] († 1760), Londres. Dessins et estampes.
 
Richard Houlditch père était directeur de la Compagnie des Indes, mais il a perdu sa fortune en 1720 à cause de la South Sea Bubble (« l'Affaire des mers du Sud ») ; par ailleurs, la manufacture de lin qu'il avait en association avec Brooks a fait faillite. En dépit de cela, la famille vivait dans une certaine aisance et sa collection de dessins et de tableaux continuait de grandir. Par exemple, en 1722, l'artiste et marchand d'art Arthur Pond acheta pour lui un portrait par Van Dyck dans la vente de la collection Van Huls (Londres, 6 août 1722, n° 173 [Lugt Rép. 299]).
Lugt avait identifié les marques R H. (L.2214) et R.H (L.2215) avec Richard Houlditch (vers 1659-1736). C'est effectivement lui qui a commencé la collection, mais c'est son fils, également prénommé Richard († 1760), qui a cacheté les dessins ; de même les trois ventes de 1744 et de 1760 sont en rapport avec lui et non avec son père. Louise Lippincott fut la première à signaler cette confusion (1983, p. 172, note 76). Le fils a enrichi la collection de son père comme en témoignent ses achats dans la vente de la collection de Jonathan Richardson (Londres, 22 janvier 1746), documentée par l'inscription de son nom pour un nombre de numéros (ex. Londres, V&A, NAL ; Lugt Rép. 653).
On trouve souvent à côté de la marque un numéro écrit à la plume, mais nous en ignorons le sens. Au dos d'un dessin par Domenico Zampiero (Los Angeles, Musée J. Paul Getty, inv. 92.GB.26) provenant de la collection se trouve une inscription en anglais avec une description du sujet et la localisation du tableau à Rome, suivie par la date 1736, année du décès de Richard Houlditch père, mais nous ignorons s'il s'agit de l'écriture de ce dernier, de son fils ou d'un autre collectionneur. Houlditch junior était un familier du cercle d'Arthur Pond et a vécu dans sa maison entre 1735 et 1737 du marchand d'art.
Dans l'exemplaire du catalogue de vente de février 1760 conservé dans les archives de Colnaghi de Londres (copie tapée à la machine au British Museum, Printroom), les noms des acquéreurs d'un grand nombre de lots sont mentionnés : Bellers, Mr. Bernard, Brent, Mr. Brozet, Dr. Chauncy, Coates, Mr. Cracherode (L.606), le général Campbell, Mr. Hampden (L.1239), Hillier, Mr. Howard, Hudson (L.2432), Lockyer, le duc de Marlborough, Mr. Mellish, Paulet, Reynolds (L.2364), Mr. Rysbrack (L.1912), Sandall, Scarlet, Mr. Schrub, Mr. Scott, Shackleton et Mr. Willet.
 
VENTE
1760, 5-6 mars, Londres (chez Langford). Tableaux et dessins (provenant de Richard Houlditch et d'un gentleman).
 
BIBLIOGRAPHIE
J.D. Passavant, Kunstreise durch England und Belgien,..., Francfort-sur-le-Main 1833, ill. du cachet sur la pl. 9 (Stempel auf nun zerstreuten Sammlungen von Handzeichnungen).
L. Lippincott, Selling Art in Georgian London. The Rise of Arthur Pond, New Haven et Londres 1983.
Londres 1993 : The Cottonian Collection. An Exhibition from the Collection of Charles Rogers and the William Cotton Bequest on loan from Plymouth City Museum & Art Gallery, cat. en association avec le London Print Fair, The Royal Academy, Londres 1993, sous n° 24.
 
 
Date de mise en ligne : mars 2010 ; dernière mise à jour :  janvier 2015.
 

Frits Lugt, Les Marques de Collections de Dessins & d’Estampes | Fondation Custodia