numéro
L.2463
intitulé de la collection
Vite, Timoteo della
technique marque écrite, encre
couleur
localisation recto
dimension
1 renvoi  
  • 1921
  • 1956
Timoteo Della VITE (vers 1470-1523), peintre, Urbin. Dessins de maîtres italiens.
 
Timoteo della Vite, ou Timoteo Viti, né à Urbin, commença son apprentissage chez un bijoutier, mais s'adonna ensuite à la peinture en suivant les leçons de Francia, à Bologne, ainsi que celles de Lorenzo Costa. Revenu à sa ville natale en 1495, il eut l'honneur de diriger les premiers pas du jeune Raphaël, son cadet d'une quinzaine d'années. Les deux artistes se lièrent d'amitié et Viti finit par être le disciple de son ancien élève. C'est du moins la théorie téméraire de Morelli, mais Oscar Fischel en a récemment démontré le manque de fondement et a rendu à Viti sa place d'artiste personnel (Die Zeichnungen der Umbrer p. 242, Raphaëls Zeichnungen pp. 7 et 29). Il reste établi que les deux artistes entretinrent des relations d'amitié. Raphaël, à l'apogée de sa carrière, appela Viti à Rome pour lui prêter son concours dans l'exécution de grands travaux, par exemple celui des Sybilles à la Santa Maria della Pace. C'est surtout dans ses dessins que Viti se rapproche du style de Raphaël. Il est exact qu'il copia quelques dessins du Maître, mais ces copies ne paraissent pas avoir été faites dans un but de fraude. Peut-être devait-il à la libéralité de son illustre ami le superbe choix de dessins qu'il possédait de lui (tous de l'époque florentine), peut-être aussi en acquit-il une grande partie après la mort du maître en 1520, puisqu'il lui survécut de trois années. Cette collection, où figuraient aussi des dessins de quelques autres maîtres italiens, et nombre de dessins par Viti lui-même, resta longtemps réunie chez ses descendants, la famille des Antaldi. Un de ces descendants en dressa même un catalogue vers la moitié du XVIIe siècle et marqua les dessins d'initiales, ceux de Raphaël des initiales R. V., ceux de Timoteo des initiales reproduites ci-contre. Mais l'œil sévère nécessaire pour distinguer les originaux de Raphaël des imitations et pastiches, manquait à ce personnage, et l'attribution qu'on est tenté de voir dans ces initiales n'est par suite pas toujours exacte. Des parties de la collection Viti furent vendues à l'amiable à Crozat et à Woodburn (voir aux nos L.2245 et L.2445). Il semble que déjà au XVIe siècle un Messer Giovan Maria della Vite, fils de Timoteo, avait cédé à Vasari des dessins de Raphaël et de son père ; plusieurs pièces de ce lot sont sans doute entrées depuis au Cabinet des Offices.
 
Timoteo della VITE, Urbin.
 
Ce peintre-collectionneur naquit en 1469. [Sous L.2463a], une variante de la marque L.2463.
 

Frits Lugt, Les Marques de Collections de Dessins & d’Estampes | Fondation Custodia