numéro
L.2632
intitulé de la collection
Koller, Wilhelm
technique marque estampée, encre
couleur noir
localisation verso
dimension 9.5 x 13 mm (h x l)
2 renvois  
  • 1921
W. KOLLER († 1871), Vienne. Dessins et estampes.
 
Wilhelm Koller (Waagen dit à tort von Koller), père du peintre Wilhelm Koller jeune (1829-1884), homme de goût et excellent connaisseur, forma en de longues années, une collection très nombreuse. Waagen, qui lui rendit visite en 1860, décrit quelques-uns de ses beaux tableaux et signale ses dessins de Dürer et de Cranach, ainsi que de remarquables miniatures persanes et indiennes. (Kunstdenkmäler in Wien 1866 p. 338).
Voir aussi L.1583.
 
VENTE : 1872, 5 février et jours suivants, Vienne (direction A. Posonyi). Tableaux, dessins et estampes, sculptures, bibliothèque. Vente importante. 4268 nos. Parmi les dessins anciens (355 nos) on remarquait une composition importante de Cranach, Jésus et les enfants, 725 fl., puis de belles feuilles de Holbein (L'homme à la maladie cutanée 100 fl.), P. Brueghel (Scène de martyrs 112 fl.), J. Brueghel, Burgkmair, Dürer (Tête d'homme sur fond sombre 212 fl. et Fleurs, en couleurs, coll. de Festetits 101 fl.), Jordaens, Mantegna, Rembrandt (3 sujets de figures et 9 paysages, dont une vue de ville, Rotterdam ?, 100 fl.), Ruisdael (Paysage 100 fl.). Venaient ensuite 68 nos de dessins modernes et d'aquarelles du fils de l'amateur, le peintre Wilhelm Koller. - Les estampes anciennes comptaient 1744 nos mais, dans une telle quantité, on se serait attendu à plus de pièces saillantes. Il faut cependant relever les feuilles de Schongauer, Zasinger, van Meckenen (La femme au rouet 620 fl. et Frise d'ornements, B. 206,500 fl.), Aldegrever, Beham (Apollon et Daphné, 1r ét. 300 fl.), Pencz, Dürer (178 nos, dont St. Jérôme dans sa cellule 500 fl., la Mélancolie 302 fl. et le Chevalier de la mort 640 fl.). En dehors des allemands cette section contenait principalement des estampes de l'école néerlandaise, Ostade 91 nos, Rembrandt 278 nos (dont Médée, av. l. l. sur japon 210 fl., Les trois arbres 420 fl., Les trois chaumières 401 fl., Francen, sur japon, 300 fl., Le Peseur d'or, extra 679 fl.), Waterloo 68 nos. Des maîtres italiens et français, dont Claude. Les estampes modernes étaient principalement d'artistes allemands et autrichiens ; prix modestes. Enfin encore 106 nos de portraits.
 

Frits Lugt, Les Marques de Collections de Dessins & d’Estampes | Fondation Custodia