numéro
L.2770a
intitulé de la collection
Russell, Archibald George Blomefield
technique marque estampée, encre
couleur noir
localisation recto
dimension 11.5 x 7 mm (h x l)
  • 1956
A. G. B. RUSSELL (né en 1879), « Lancaster Herald », Londres et Swanage. Dessins anciens.
 
Archibald George Blomefield Russell reçut son éducation à Eton et à Oxford. Dès 1915 on le voit lié à l'institut héraldique ( « College of Arms ») auquel il appartiendra toute sa vie, d'abord avec le titre de « Rouge Croix Pursuivant of Arms » et depuis 1922 comme « Lancaster Herald of Arms ». L'Angleterre compte six hérauts qui s'occupent de tout ce qui touche aux titres de noblesse et aux blasons, et qui prennent une part active dans les cérémonies de la maison royale. En 1955 il fut promu « Clarenceux King of Arms ». A l'exception d'une activité à l'ambassade anglaise de Madrid en 1918-1919, il exerça toujours sa fonction à Londres, ville où il habita jusqu'en 1927. Sa résidence particulière fut ensuite à Swanage, en Dorset. - Les beaux-arts l'ont toujours vivement intéressé et il prit part, dans ce domaine, à l'organisation de différentes manifestations et expositions. Avec un goût éclectique il a collectionné lui-même des œuvres d'art de tout genre : tableaux, sculptures et dessins de différentes écoles et époques. De temps en temps il a allégé ses bagages par des ventes publiques (voir ci-dessous) ou à l'amiable. Sa première publication, de 1906, était consacrée aux Letters of William Blake, suivie en 1912 par The Engravings of William Blake. En 1923 il publia Drawings by Guercino et en 1943 une brochure Hellas and a Renaissance.
La marque, qui reproduit la rose de Lancaster, fut mise en usage en 1922. Vers 1928-1930 il se défit de sa collection de dessins. Quelques pièces importantes furent vendues à l'amiable, d'autres passèrent dans les ventes citées ci-dessous.
 
VENTES :
I. 1916, 31 juillet, Londres (chez Sotheby). Treize dessins de Gainsborough, deux de A. Cozens, puis Downman, Géricault, Girtin, J. F. Millet, Ward et Wilkie.
 
II. 1928, 22 mai, Londres (même direction). Dans cette vente de différentes provenances figure la partie la plus importante de la collection Russell. 108 nos. Quelques prix : Baroccio, Femme nue debout £ 45 ; A. Carracci, Une étendue d'eau avec bateau £ 60 ; Dossi, Paysage avec rivière et philosophe assis £ 44 ; Guercino, Tête de moine £ 70, Paysage £ 35 ; L. di Credi, Jeune femme en buste (colt. Fairfax Murray) £ 500 ; Parmigianino, Quatre études de têtes de femme £ 45 ; Perugino, Tête de St. Joseph £ 120 ; Piranesi, Edifice classique £ 72 ; Salvator Rosa, Milo (coll. Pembroke) £ 66 ; Signorelli, Tête de jeune homme £ 230 ; Spinelli, St. Pierre (coll. Pembroke) £ 380 ; Poussin, Acis et Galathée £ 74 ; El Greco, Saint debout £ 215 ; Pacheco, St. Jean à Patmos £ 52.
 
III. 1929, 9 mai, Londres (même direction). 23 nos de dessins anciens et huit tableaux anciens. Avec préface de Tancred Borenius dans le catalogue de vente. Prix principaux par ordre alphabétique : Fra Bartolommeo, Madone debout £ 54 ; J. Bassano, St. Pierre à genoux £ 40 ; Giov. Bellini, Homme assis £ 900, Jeune homme debout £ 160 ; le Corrège, Feuille d'étude £ 20 ; le Parmesan, Madone assise £ 50 ; Piero della Francesca, Mars (coll. Paul Sandby) £ 185 ; Pordenone, Sainte Madeleine £ 44 ; Sogliani, Madone assise £ 24 ; Le Titien, St. Jean-Baptiste £ 18, A. van Dijck, Apôtre £ 25.
 
IV. 1955, 9 juin, Londres (même direction). 14 dessins importants et 1 tableau : D. Beccafumi, Trois dieux fleuves (coll. Pembroke) £ 140, Moïse et les Tables de la Loi £ 260 ; Canaletto, Vue du Grand Canal, esquisse (coll. Chambers Hall) £ 280 ; J. Jordaens, Tête de la femme de l'artiste £ 1600 ; L. Lotto, Portrait de jeune homme coiffé d'un bonnet (coll. W. Russell et H. Wagner) £ 8000 ; B. Luini, Un ange £ 130 ; A. Stevens, Femme nue £ 240 ; A. van Dijck, Tête de Madone £ 200 ; Véronèse, Un gondolier (coll. Bayley et Crozier) £ 1600, Tête de nègre (coll. Cosway et Fairfax Murray) £ 2100 ; Vélasquez, Tête de garçon £ 380.
 

Frits Lugt, Les Marques de Collections de Dessins & d’Estampes | Fondation Custodia